Les apparitions et clins d'œil

Clins d'œils...

(première partie)

Sans pour autant mélanger deux univers pour créer une aventure le temps d'un épisode, nombre d'animes et de mangas font de petits clins d'œils à la saga ikédienne par des petites citations visuelle, tel un costume ou une ressemblance physique.

 

 

Black Butler

黒執事

Black Butler (黒執事, Kuroshitsuji ) est un shōnen manga comportant pour le moment 8 volumes au Japon (série toujours en cours de parution). Ces tomes ont été prépubliés dans le magazine Monthly G Fantasy. L'éditeur japonais est Square Enix. Une série animée est apparue en octobre 2008 (soit à peu près 2 ans après la parution du manga, celui-ci publié en 2006), ce qui prouve la popularité de la série. L'auteur, Toboso Yana a ainsi conquis un large public japonais. Concernent la série animée encore, il semble être confirmé qu'une deuxième saison verra le jour en juillet 2010 au Japon.
Le 1er tome est sorti en France le 6 novembre 2009 chez Kana. Le deuxième et le troisième sont sortis le 19 mars 2010.

 

   

Images : Nina pour le manga, Mariko pour l'anime.

Dans un épisode, Lizzie, la fiancée de Ciel, se lance dans un grand commando kawaii dans le manoir des Phantomhive, auquel n'échappe aucun domestique. Tanaka, l'intendant se retrouve ainsi avec une magnifique choucroute sur la tête ( et comme si on était trop bête pour faire le lien, Lizzie l'appelle alors Antoinette ! ) Plus tard dans la série, autre fait troublant, mais dont je ne suis pas sûre que ce soit forcément un clin d'oeil, mais bon...
Au début d'un épisode, on voit donc le majordome Sebastian entrer dans une pièce de château dans une tenue tout à fait Andréenne, du noeud dans les cheveux au costume !!

...mais alors le clin d'œil est encore plus falgrant quand on voit qu'il amène son déjeuner à ce blondinet :

Texte explicatif : Mariko Shinobu

 


 

 

Macademi Wasshoï

 

À priori un générique de fin spéciallement dédié au personnage d'Hapxier... du pur délire visuel...

 

 

Pokémon

En résumé : Les héros (et la team rocket qui les suit, par la même occasion) décourve une île où les fruits rendent les Pokémons roses. La vue des Pokémon roses donnent alors l'idée à Jessie et James (et Miaouss) de capturer les Pokémon roses pour les exhiber dans un parc d'attraction. Les images où ils sont déguisés sont tirées de leur vision personnelle et imaginaire dudit parc d'attraction qui leur amènerait plein d'argent. Séquence chantée...

Captures by Mariko Shinobu, qui à enduré la torture du visionnage de l'épisode entier !

 

 

 

La petite et le vieux

 

Roman québécois de Marie-Renée Lavoie, éditions XYZ - Sorti en avril 2010

Présentation : Enfant des années 80, Hélène est aussi rêveuse que travaillante. La maigrichonne enfant se fait appeler Joe parce qu’elle veut vivre en garçon comme lady Oscar, dessin animé qu'elle regarde religieusement à Canal Famille. Comme elle, elle aimerait vivre à une autre époque et réaliser de grands exploits, car elle a l’âme romantique et un imaginaire avide de grands drames. Mais elle doit se contenter de passer les journaux, puis de travailler comme serveuse dans une salle de bingo. Après tout, au début du roman, elle n’a que huit ans, même si elle prétend en avoir dix.

Hélène a trois sœurs, une aînée pas très marrante, mais d'une grande droiture morale, une petite soeur coquette affligée d'une dentition désastreuse et un bébé soeurette qui joue très bien son rôle de petit chaton. Sa mère est une femme compréhensive qui a les deux pieds vissés sur le plancher des vaches et un grand coeur mais elle est stricte et ponctue ses phrases d’un «C’é toute» sans réplique. Son paternel, enseignant dépassé par les événements, est un homme de sa génération qui s'auto-médicamente à l'alcool et pas seulement les soirs de match des Nordiques. Pourtant chez Hélène, ce n'est pas la misère ni la grande noirceur. Le bonheur se pointe dans la tendresse et la rareté. Parce que seules les dents sucrées qui, tous les jours, n'ont pas droit au dessert connaissent l'exquis plaisir de partager à quatre une tablette de Kit Kat. Elle vit dans un quartier populaire peuplé de gens souvent colorés dont le plus attachant est sans nul doute son nouveau voisin, Monsieur Roger, un vieil homme qui rêve de mourir. Il passe ses journées à boire de la bière, mais il accourt dès qu’on a besoin de lui. Hélène et lui développent une amitié indéfectible.

Le roman est traversé par une grande tendresse et rendu avec une grande vivacité. Hélène peut se rassurer : elle fait preuve d’autant d’héroïsme que Lady Oscar et sa vie est tout aussi palpitante que la sienne. La vraie aventure n’est-elle pas de vivre au quotidien ? Marie-Renée Lavoie, dont c'est le premier roman, excelle dans l'art de composer des dialogues, de recréer cette langue qui est celle de la génération qui a connu les K-Way et les sièges «banane». De sa plume élégante et stylisée - trop, peut-être, à certains moments -, elle nous entraîne dans le souvenir d'une enfance humble mais pas malheureuse. La sincérité est là. Un grand talent? On n'en doute même pas. Avec un peu plus d'économie, elle fera assurément de grandes choses.

Livre déniché sur le site de Lona

 

Silver Soul - Gintama

银魂

Gintama ou Gin Tama (銀魂, « âme d'argent » )   est un manga humoristique créé par Hideaki Sorachi. Il est publié depuis décembre 2003 par Shueisha, sous Weekly Shonen Jump. En français, la publication est assurée par Kana et en anglais, par VIZ Media.L'anime est diffusé depuis le 3 avril 2006 par TV Tōkyō.

À l'ère Edo, le Japon est envahi par des extraterrestres appelés Amanto, des créatures de formes diverses, mais toutes plus ou moins humanoïdes. Ceux-ci parviennent suite à de longs combats à vaincre les samouraï. Dès lors, une futurisation radicale tranchant avec le décor classique du Japon se met en place et les Amanto interdisent le port du sabre en public. Malgré tout, il en reste qui préfèrent conserver leur bushido. Dans ce Japon complètement anachronique, subsistent ainsi des personnes qui refusent d'abandonner leur sabre. Parmi eux, Gintoki Sakata, ancien samouraï excentrique. Avec son comparse, Shinpachi Shimura et l'extraterrestre Kagura, ils forment un groupe d'"homme-à-tout-faire" prêts à tout pour pouvoir payer leur loyer.

Visiblement il y a eu une scène mélangeant cette série et Berubara version Takarazuka ! Certainement un emploi rénumérateur pour nos deux ex samouraï...

 

Cliquer sur l'image pour voir la vidéo...

 

 

Slayers next

スレイヤーズ

 

Slayers (スレイヤーズ, Sureiyāzu?) est une série d'heroic fantasy créée par Hajime Kanzaka. Initialement une série de romans illustrés, elle a été adaptée en manga dessiné par Rui Araizumi, Shoko Yoshinaka et Tomii Ohtsuka, et en anime comportant 3 saisons de 26 épisodes, une de 13 épisodes, 2 séries de 3 OAVs et 5 films. Une cinquième saison de 13 épisodes est aussi prévue, elle fera suite à la dernière (Slayers Révolution) et se nommera Slayers Evolution-R. L'histoire tourne autour des aventures de Lina Inverse, sorcière surpuissante et spécialiste de magie noire, qui parcourt le monde pour acquérir des trésors et de l'expérience. Autour d'elle se construit un groupe d'amis qui fera face à des périls mettant en danger le monde entier.L'aventure, l'action et l'humour tiennent une place très importante dans la série.

Épisode 17

Cet épisode se déroule dans une ville entièrement peuplée de femme, aucun homme n'est admis. Le groupe de héros de la série, composé de filles et de garçons doit alors jouer du travestissement. Le personnage blond en robe rose est un homme, le Chevalier Goury Gabriev. La jeune fille rousse est l'héroïne de la série, Lina Inverse. Finallement bon nombres de femmes de cette ville se révèleront être des hommes...

 

Merci à Gruic, du forum Slayers Evolution-R (où je me suis inscrite pour avoir des vrais infos de spécialistes !) qui m'a donné la référence de l'épisode. Selon Gruic, les épisodes 17 de cette saga sont connus pour leur rommance et leur travestissement, d'où le clin d'œil légitime à Ikeda.

apparition à 7,50 minutes :

 

 

Princess Princess

 
A la suite de problèmes familiaux, Tooru Kouro est obligé de changer de lycée en plein milieu d'année. De cette façon, et ne voulant pas être une charge pour son oncle, il accepte de devenir pensionnaire à temps plein dans un établissement pour garçons. Même si la situation est assez nouvelle pour lui, il se rend bien vite compte qu'il n'est pas dans un lycée comme les autres...
En effet, il apprend la coutume qui régit le lieu : chaque année sont choisis parmi les première année, les deux élèves les plus "mignons" pour devenir des "Princess". Ceux qui sont sélectionnées devront désormais régulièrement s'habiller en jeunes filles pour encourager les sportifs, les différents clubs et servir de motivation générale à cet établissement remplit de garçon. Face à son physique avantageux, le président des élèves choisit immédiatement Tooru comme nouvelle Princess.
 
 
Tout d'abord réticent, il change d'avis quand il apprend que devenir Princess apporte de nombreux avantages comme la possibilité d'avoir les repas et les divers achats de scolarité gratuits, ainsi que de pouvoir gagner de l'argent au cours des différentes séances photo... Une offre à ne pas rater.
Mais le métier de princesse n'est pas si facile qu'il l'espérait malgré l'aide et le soutient de ses deux camarades d'infortune, Yuujirou Shihoudani (le blond) qui se révéle particulièrement doué pour cela et Mikoto Sakamoto (le roux) qui a été obligé de prendre le rôle de peur d'être viré, mais qui a bien du mal à accepter la situation, surtout auprès de sa petite amie...
 

Outre le principe du travestissement, ici c'est un garçon travesti en fille, on peu voir cette apparition dans Princess Princess, le héros a cette image mentale de son ami alors qu'il est sur le point de lui révéler le malaise qu'il y a dans sa famille.

Texte et touvaille : Mariko Shinobu

 

 

Full Metal Alchemist

鋼の錬金術師

Dans le pays d'Amestris, pays où l'Alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères, Edward et Alphonse Elric parcourent le monde à la recherche de la légendaire pierre philosophale dans le but de retrouver leurs corps perdus. Leur père, Van Hohenheim, les a quittés il y a de cela des années, et leur mère Trisha Elric meurt quelques années plus tard d'une maladie, laissant ses deux jeunes enfants derrière elle. Un an plus tard, les deux frères tentent de la faire revenir grâce à l'alchimie, bravant la loi qui interdit formellement la transmutation humaine. Ils en payeront le prix fort. Edward, l'ainé, perdra sa jambe gauche, son petit frère perd son corps tout entier. Ed sacrifiera son bras droit en scellant l'âme de son petit frère Alphonse dans une armure. Edward décide de s'engager dans l'armée à l'âge de 12 ans en tant qu'Alchimiste d'État, réussit l'examen haut la main et obtient son nom d'alchimiste, le Fullmetal Alchemist. Avec les avantages d'alchimiste d'état et leurs recherches, les deux frères chercheront au péril de leur vie la pierre mythique qui leur rendra ce qu'ils ont perdu, mais le secret de la Pierre Philosophale est bien gardé.

Déjà, dans l'épisode "Le Trafiquant d'Âmes", il y avait une filette qui s'habillait comme un garçon et Ed disait cette phrase terriblement ikedienne: "Les roses sont belles parce qu'elles se fanent".

Un look très Ikedien pour le coup...

Le plus beau clin d'œil est cette image du dernier épisode (51) où Roy Mustang après s'être battu contre Pride a perdu un œil ( le même qu'André comme par hasard ). On trouve à ses côtés la femme soldat du coin, le lieutenant Hawkeye, qui pour la première fois s'est lâché les cheveux et lui fait manger des pommes ( le fruit préféré d'André ...)

   

cliquez sur les images pour les voir en grand

 

Switch Girl

Nika est une fille bien dans sa peau, belle, populaire et toujours de bonne humeur. Mais derrière cette façade trompeuse, la jeune fille cache une toute autre apparence qu’elle tente de garder secrète : dès qu’elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient plus négligée. Mais un jour, un nouvel élève arrive au lycée et... ?!

Déjanté et irrévérencieux, Switch girl dresse un portrait burlesque des jeunes filles d’aujourd’hui. Epilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne !

s

Dans le premier tome, Nika Tamiya et sa classe prépare une pièce de théâtre pour la fête de leur lycée, le tout avec des costumes très ikédiens, comme on pouvait le constater dès la couverture de chapître :

 

cliquez sur les images pour les voir en grand

Scans by Mariko Shinobu

 

 

Ottomen

Aux yeux de tous, Asuka Masamune est la personnification même de la virilité. Particulièrement fort en kendo, mais aussi en karaté et en judo, il fait craquer toutes les filles, inspire le respect de tous ses congénères masculins. Mais en réalité, il cache un terrible secret : malgré son apparence extérieure, il a un goût très prononcé pour tout ce qui est mignon ! Il lit avec assuidité le shôjo manga « Love Tic », et est particulièrement doué en couture et en cuisine. Mais depuis l’enfance, à cause du départ de son père – qui désirait au plus profond de lui-même être une femme – Asuka, pour faire plaisir à sa mère, tente de refouler sa nature profonde...

Dans le tome 5 d'Otomen, Jûta Tachibana, ami du héros et auteur de shojo manga vivant dans l'anonymat, doit participer à une convention d'auteurs manga féminins. Le hic, bien sûr, c'est qu'il ne peut pas s'y présenter car tout le monde croit que l'auteur de son manga est une femme, Jewel Sachihana. Sasoeur qui devait le remplacer n'arrivant toujours pas, il se retrouve coincé, jusqu'à ce que vienne à son secours un bien étrange personnage: Mira Jonouchi, auteur de Dans Mes Bras Fabrézée, un manga, à l'instar de son auteur, au look très ikédien :

   

cliquez sur les images pour les voir en grand

Scans by Mariko Shinobu

 

 

Skydolls Spaceship Collection

par Alessandro Barbucci - Barbara Canepa 


Je vous situe un peu le contexte : les skydolls sont des poupées androïdes créées principalement pour le sexe. L'histoire en général suit la vie de Noa, un prototype expérimental qui s'est échappée de la Doll's Factory. Ici, on la retrouve travaillant dans un bar à hôtesses dont la spécificité est que les skydolls qui s'occupent des clients sont toutes cosplayées (un hommage de l'auteur aux animes de son enfance). Dans les filles présentes, on trouve Sailor Moon, Candy, Zia et, hasard, Oscar, qui a tombé le pantalon pour l'occaz' (et mine de rien, ce petit détail fait vachement sexy). Voici les cases où on la voit le mieux :

 

 

Trouvaille by Mariko Shinobu

 

Itazura na Kiss

イタズラなKiss

Lors de sa rentrée au lycée, Aihara Kotoko jeune étudiante ayant des difficultés scolaires tombe amoureuse d’Irie Naoki, le garçon le plus célèbre auprès de la gente féminine en raison de sa prestance et de son intelligence. Après deux années passées à l’idolâtrer et à s’imaginer dans ses bras, Kotoko trouve enfin le courage de lui avouer ses sentiments. Malheureusement, derrière l’image angélique qu’elle avait de lui, elle découvre une personne qui se sent supérieure vis-à-vis d’elle et qui n’hésite pas à refuser de lire sans remord sa lettre d’aveux. Ce rejet sec entraîna une moquerie des autres élèves à son encontre. Brimades qui furent ravivées quand la nouvelle maison de Kotoko fut le soir même la seule à être détruite par un léger tremblement de terre. Avec l’appui de ses amis, la jeune étudiante surmonte le coup et se voit aller emménager avec son père chez une connaissance de ce dernier. Tout semble finalement s’arranger sauf que, cet ami n’est autre que le père de Naoki. Kotoko devra alors vivre sous le même toit que son « ex amour » malgré le mépris qu’il semble éprouver à son encontre.

Épisode 7

Dans cet épisode, après le discour de fin d'année, un repas est donné pour les élèves du Lycée. Alors que les bons élèves se font offrir un repas luxueux, les elèves des classes les moins bonnes ont un repas plus modeste et beaucoup moins bon. Ils se disenrt alors qu'on les a divisé par classes sociales. Apparaîssent alors les bons élèves comme les privilégiés de la cour de Versailles et les mauvais comme les pauvres de paris. Ici c'est le héros Irie-Kuhn qui porte un unitforme Oscardien.

 

  

 

Ace no Narae

Jeu Set et Match

Ce manga de Sumika Yamamoto publié par Shuken Margaret en 1972, raconte l'histoire de Hiromi Oka, une jeune lycéenne qui rêve de devenir une grande joueuse de tennis, et comporte de bien étranges similitudes avec Très Cher Frère, tant sur le plan de l'histoire que sur le dessin et le physique des personnages. Sumika Yamamoto et Riyoko Ikeda se seraient mutuellement inspirées ? Le mystère plane...

Pour ce qui est des ressemblances dans la version animée, il faut savoir qu'on y retrouve Osamu Desaki et Akio Sugino, ceux là mêmes qui ont travaillés sur Lady Oscar...

 

 

Glass no Kamen

"Laura ou la passion du Théâtre"

 

Laura Nessonier (Maya Kitajima en VO) a un rêve : elle veut de tout son coeur devenir actrice. Déterminée et appliquée, elle fait preuve de talent dans la troupe de théâtre dirigée par la très sévère Mme de St-Fiacre (Chigusa Tsukikage), ancienne actrice défigurée. Ses prédispositions à la comédie seront mise à l’épreuve par sa rivale Sidonie Lecuyer (Ayumi Himekawa) et par la troupe Ondine qui mettra tout en oeuvre pour la déstabiliser lors des auditions. Mais ses capacités d’observation et d’improvisation trouveront toujours les faveurs du jury et du public parmi lequel, Yann Chamberlain (Yû Sakurakôji), membre de la troupe Ondine, et Maxime Darcy (Masumi Hayami), qui deviendra son fidèle admirateur inconnu...

   

Le personnage de Léa (Rei dans le manga !) rapelle un peu Oscar dans son physique et son caractère. Membre la plus âgée de la troupe de théâtre, elle doit assumer de nombreuses responsabilités financières. Par devoir elle refoule ses sentiments. Physique ambigu assumé, elle incarne parfois des rôles masculins dans les pièces.

Sidonie Lecuyer (Ayumi Himekawa), un petit air de Marie Antoinette.

À noter : le character designer du générique de début japonais (Michi Himeno) et le réalisateur de l'animation de ce générique (Shingo Araki) loj  d'être des inconnus de l'univers Versailles no Bara... Ceci explique sans doute certazines ressemblances...

Autre point commun : la narratrice de la version française est Nadine Delanoë, la voix d'Oscar.

 

 

Princesse Sarah

Petit clin d'œil à Marie-Antoinette dans Princesse Sarah. Dans l'épisode 7, la femme du préfet vient visiter l'école, et à cette occasion Sarah est désignée responsable des élèves et brille par ses connaissances en histoire.

 

 

 

Les aventures de Fly

ドラゴンクエスト・ダイの大冒険

Dragon Quest : La Quête de Daï (DRAGON QUEST ダイの大冒険, DRAGON QUEST dai no daibōken , DRAGON QUEST - La grande aventure de Dai)shōnen manga de Kōji Inada et Riku Sanjō, librement inspiré de la série de jeux Dragon Quest avec la supervision de Yūji Horii, créateur de la série est un Dragon Quest. Publié en français aux éditions J'ai lu sous le titre de Fly, la série comporte trente-sept volumes. En 2006, J'ai lu a perdu les droits des séries ShūeishaWeekly Shōnen Jump) au profit de Tonkam, qui a commencé une réédition début 2007 sous le nom Dragon Quest - La quête de Daï - 17 volumes parus. La réédition reprend les noms originaux, ainsi Fly s'appel Daï dans cette version.

Le manga est adapté en série d'anime de 46 épisodes, connue sous le titre Fly, réalisée par la Tōei animation et diffusée entre octobre 1991 et septembre 1992 sur Fuji TV. Quatre films ont aussi été produits entre 1992 et 1996 pour continuer la série.

 

L'uniforme d'Aban, le maître d'armes, et sa coiffure très 18ème !

 

 

 

Sailor Moon

美少女戦士セーラームーン

Sailor Moon (美少女戦士セーラームーン, Bishōjo Senshi Sērā Mūn , lit. Sailor Moon, la belle guerrière) est le titre d'une série de shōjo manga de 18 tomes écrite par Naoko Takeuchi et qui a d'abord été publiée dans le magazine Nakayoshi de Kōdansha au Japon. On considère généralement que la série a popularisé le concept d'une équipe (sentai) de filles dotées de pouvoirs magiques, ainsi que l'émergence du genre Magical girl. La série a connu plusieurs suites et adaptations dans divers médias, comme l'anime, la comédie musicale, les jeux vidéo - et plus récemment le tokusatsu — qui sont fondées sur le manga. Le succès de Sailor Moon a engendré de nombreuses imitations, comme Tokyo Mew Mew, Mermaid melody pichi pichi pitch, Yes! Pretty cure 5, W.I.T.C.H., ou Winx Club. Sailor Moon demeure toutefois l'un des plus célèbres dessins animés, car il fut traduit dans plusieurs langues à travers le monde.

En France, les quatre premières saisons de Sailor Moon sont diffusées dans le Club Dorothée sur TF1, du 23 décembre 1993 jusqu'en septembre 1997[3]. La série a été rediffusée sur TMC. Au Canada, Sailor Moon est diffusé sur TVA de 1997 à 1999 tous les soirs (poste français), et sur YTV de 2000 à 2003 (poste anglais).

sm

Une petite couverture très versaillaise !

 

 

Ring Ni Kakero

Une deuxième série Ring ni Kakero 2 en 26 volumes est sortie en 2000, pré-publiée dans le magazine Super Jump puis publiée par Shueisha entre 2000 et 2009. Premier grand succès de l'auteur Masami Kurumada (Saint Seiya, B'TX, Fūma no Kojirō), Ring ni kakero s'approprie les codes propres au genre nekketsu (qui signifie sang chaud en japonais, et on regroupe sous ce genre les séries où les sacrifices des héros sont parmi les thèmes principaux)

Ashita no Joe (courage, détermination, sacrifice de soi). Le manga qui arbore tous les thèmes qui allaient être développés plus tard dans Saint Seiya, a été partiellement adapté en animation dans les années 2000, en deux séries de 12 épisodes dessinées par le duo Shingo Araki et Michi Himeno

Un personnage masculin de la sériequi évoque autant Oscar que le Chevalier du Cygne de Saint Seya ! Notez le drapeau français sur le maillot... Innocent

Si on pousse un peu il est à noter que la série "Les Chevaliers du Zodiaque" et le personnage du chevalier du Cygne évoquent un peu Oscar par sa blondeur, sa beauté presque androgyne et sa sensibilité cachée ; mais ce n'est là que pure supposition de ma part.. quoique, la série compte Michi Himeno dans son staff...

En ce qui concerne la Saga Saint Seya, Nikko à ajouté deux autres personnages physiquement très ressemblants à notre héroïne travestie : le Chevalier d'or Aphrodite des Poissons à l'allure androgyne et ambigue, et Misti, Chevalier d'argent du Lézard :

Le chevalier d'or des Poissons dont les attaques sont à base de roses. Sa plus terrible attaque est la "Royal Demon Rose", une rose blanche qui suce le sang de l'adversaire et qui devient rouge. (clin d'œil au générique de Lady Oscar...)

L'effet "Oscar" est renforcé par le fait que Misti apparaît dans un épisode dessiné par Araki et Himeno, et animé par le studio Araki.

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. ooak-lady-oscar (site web) 06/09/2013

MERCI POUR LA PRÉCISION, J'ESSAYERAI DE TROUVER DES IMAGES :) Ca à l'air super (bien que compliqué ma fois !)

2. Lorelei 03/09/2013

Autre hommage à la Rose de Versailles dans "Princess Jellyfish" de Akiko Higashimura. Le chapitre 19 s'appelle carrément "La Rose de Versailles". Un des personnages, Kuranosuke (un garçon travesti en fille) essaye de dissimuler le fait qu'il soit effectivement un garçon et explique que son père politicien le fait passer pour un garçon alors qu'il est une fille...et les deux autres personnages auxquels il explique cette histoire lui disent : "Comme Oscar dans la Rose de Versailles, j'adore cette histoire". C'est très drôle dans le contexte de ce manga ! j'avoue avoir éclaté de rire à la lecture de ce chapitre (moi qui adore La Rose de Versailles !)

3. Arkana 06/09/2012

Bonjour ! Juste un petit message pour te signaler que ton article est super ! Je me suis bien marrée en le lisant! J'avais déjà repéré certaines ressemblances que tu mentionnes, et des hommages. Je ne sais pas si tu connais l'animé Utena, mais je trouve aussi que par moment, il y a des allusions à Oscar (j'ai beaucoup suivi cette série étant plus jeune : notamment tout le cérémonial avec la rose, les costumes qui rappellent souvent ceux de Versaille No Bara et tout le jeu avec l’androgénie des personnages). Ma petite remarque vaut ce qu'elle vaut, je ne sais pas si ce que tu en penses. En tout cas, encore bravo pour cet article d'une qualité rare.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elbereth de Lincourt : Merci pour ton commentaire, mais il semblerait que tu n'ai pas bien lu l'article en totalité, en effet, la rubrique "les inspirés" mentionne largement Uténa : http://lady-oscar.e-monsite.com/pages/content/analyses-articles/les-inspires.html

Voilà ;)

4. Midnightmare 27/08/2010

Hahahahaha ! Je t'avoue que j'ai bien ris !
Tu as du prendre un temps fou à trouver tous ces mangas avec des clins d'oeil !
J'en ai 1 à te proposer : "Rure"
Dans le tome 1, après avoir reçu pleins de chocolats à la St. Valentin, l'héroïne principal se comparer à Lady Oscar et est dessinée comme tel :D
Je ne sais pas si tu vas en faire quelque chose, mais c'est juste comme ça !
Bonne continuation !

5. lady oscar 29/06/2010

bonjour !
je ne préfere même pas imaginer le nombre d'heure d'heures que tu as du mettre pour réaliser ce travail époustouflant ! félicitations cette page esst absolument géniale. Je tout lu du début jusqu'à la fin !
Encore bravo !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×