Ayako

Ayako

妖子

par Riyoko Ikeda et Etsuko Ikeda

 

I130317

  

Les informations sur ce manga que j'ai trouvé sur la toile viennent essentiellement de ce site italien : Animeclic et Shoujo Love. Ce manga publié en 1979 est en fait une suite de 6 histoires indépendantes les unes des autres qui mettent en scène Ayako, une jeune fille au passé trouble. Issue d'une riche famille, Ayako cache un lourd secret. Sa mère Toki Tsumoto est une criminelle endurcie, sa destinée semblait être toute tracée car elle même est née lorsque son père était en prison. Elle est comdamnée à être exécutée. Elle n'est pas prête à mourir pourtant et cherche un moyen pour échaper à sa sentence. Une nuit, dans l'obscurité de sa cellule, elle voit une figure étrange par la fenêtre, elle est terrifiée mais voit dans cette horrible vision un moyen de s'échapper. C'est un démon. Visiblement le démon la viole ou aurait une relation sexuelle avec elle. Comme une femme enceinte ne peut être éxécutée, elle est placée dans une clinique pénitentiaire jusqu'a son accouchement. Elle s'évade en provocant un incendie et se réfugie pour accoucher dans une clinique de luxe. Après l'accouchement elle se rend compte que son enfant aura un destin terrible comme elle et elle décide de substituer le bébé avec celui d'une riche famille né le même jour. La fille légitime à grandi en orphelinat. La première histoire relate les origines d'Ayako et la découverte de la vérité.

 

   

 

 

La récit commence avec la mère biologique, en prison et le viol par un démon (double page n°2 en partant de la droite), puis la grossess et l'évasion. On passe ensuite sur une fête d'anniversaire dans une riche demeure, celle de la famille Fumoto, de la haute aristocratie. Ayako, brune jeune fille, fête ses 12 ans. Lors de cette fête, un homme, le Professeur Ogata* semble soupconneux et montre aux parents d'Ayako une affiche d'un orphelinat avec une jeune fille blonde aux cheveux courts en photo, elle ressemble trait pour traits à Madame Fumoto. De plus cette enfant est porteuse d'une maladie génétique rare qui ne se trouve que dans les familles de l'aristocraties et qui est sûe à la consaguinité des mariages qui ne se font que dans le même milieu. Ensuite, on assiste à une partie de fléchettes et le Professeur Ogata blesse Ayako avec une flèche. Il y a du sang dessus et il la met dans sa poche. On le voit ensuite dans un labo qui analyse le sang. Le sang n'est pas celui des Fumato, pire Ayako n'est pas humaine ! Les pages suivantes montrent le médecin face à un hôpital et un flashback sur le jour de la naissance. Deux femmes accouchent en même temps, Madame Fumato et Toki Tsumoto. On voit la femme brune échanger les petites. On comprend ensuite que la supercherie est dévoilée aux riches parents. La petite orpheline, Kaori, est acceuillie à la maison, sa vraie mère lui donne une robe d'Ayako. Celle-ci voit la nouvelle venue d'un mauvais œil. Elle surprend ses parent parler de poison et comprend ce qui lui est réservé comme sort. Elle se lie d'amitié avec Kaori et lui offre de dormir dans sa chambre avec sa chemise de nuit et un bonnet de nuit froufroutant de dentelles qui lui cache le visage. Prétexte t'elle une gentille farce ? La petite orpheline retrouvée semble très joyeuse de jouer le jeu. La mère apporte une tasse chaude à la jeune fille qui lit sans bouger. Elle la retrouve morte plus tard et comprend son erreur. Ayako elle triomphe et semble tenir ses parents adoptifs sous son pouvoir. Car une famille de la noblesse ancienne préfère tout plutôt que de finir sans héritiers, se serait une humiliation trop grande. Kaori n'est plus. Ayako demeure la seule héritière !

 

Les autres histoires sont plus complexes, mais toujours violentes. La dernière a un petit côté fantastique avec des araignées démoniaques et une revenante maudite. Les personnages sont chaque fois différents, seuls se retrouvent Ayako, le Professeur Ogata et le riche couple de parents adoptifs... 

Ce manga est dessiné par Riyoko Ikeda et les histoires scénarisées par Etsuko Ikeda.

Etsuko Ikeda ( 池田悦子 ) est l'auteur des mangas suivants : The Bride of Deimos, Akujo Seicho, Akuma no Hanayome. Il semblerait qu'elle ne dessine pas car chaque manga a un dessinateur différent. Au vu des dates de ses collaborations mentionnées dans son Wiki japonais, le milieu des années 70' elle doit être d'une génération proche de celle d'Ikeda. Je n'ai trouvé rien de plus sur cette auteur. 

 

*nom trouvé dans le synopsis du site Manga Update 

 

 Différentes couvertures et éditions :

 

    

 

     

Illustrations :

        

 

 

Illustrations parues dans l'Artbook "FANTASIA" :

Barre 01 
 
 
 
 
Cliquer sur l'image pour télécharger l'histoire en PDF
 


  
 
 
Barre 01
 
 
 
Cliquer sur l'image pour télécharger l'histoire en PDF
 
 
 
 
 
Barre 01
 
 
 
 
 
Cliquer sur l'image pour télécharger l'histoire en PDF
  
 
  
 
 
   
 
Barre 01


Barre 01

Il est à noter qu'Osamu Tezuka, dont Ikeda suivait le style en début de sa carrière (voir article sur Princesse Saphyr), est l'auteur d'une histoire aussi appellée Ayako. 

Le site Culturel Krinein vous présente cette œuvre : 728x90 culture bouton aime Ayako est aussi ne jeune fille rejetée, "emprisonnée" par sa famille. Une histoire qui s'étale sur 20 ans et qui est décrite comme une des œuvres les plus abouties et forte de Tezuka. L'article est dispo en cliquant sur la bannière bleue ou sur la couverture ci-dessous. 

Barre 01

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×