NANAKO MISONO

Nanako titre

御苑生奈々子

 Nanako 1

 

Nanako est l'héroïne de l'histoire. On découvre tous les évènements à travers ses yeux. C'est une jeune fille timide et naïve, fille d'un professeur d'université et d'une mère au foyer. Au début de l'histoire elle fait sa rentrée très réputé Lycée Seiran, fréquenté par l'élite sociale. Avec son amie Tomoko, elle a choisi ce lycée car le port de l'uniforme scolaire, très courant au Japon, n'est pas obligatoire. 

Nanako est une jeune fille simple et naïve, elle est encore très enfantine et elle se montre très surprise, presque "choquée" par les attitudes de certaines de ses camarades qui se pâment devant les filles plus agées, ou par le surnom de "petit chat" que les grandes donnent à sa camarade Mariko. Elle même est terriblement troublée par les sentiments nouveaux qui l'agitent lorsqu'elle est en présence de Rei Asaka, et ce dès leur première rencontre dans le bus. Nanako est à cet âge où l'on quitte l'enfance et où les émotions de l'âge adulte s'éveillent dans un grand désordre. Elle est très perturbée par ses sentiments et par les attitudes des aînées du Lycée. Elle découvre que tout n'est pas noir ou blanc et elle est très souvent perdue. 
Dans ce chaos émotionnel, le personnage de Kaoru devient vite pour elle une référence de stabilité. Kaoru est dans sa classe mais elle est plus âgée et plus mature. Elle protège aussi beaucoup Nanako et se comporte avec elle comme une grande sœur à qui la jeune fille se confie et cherche du réconfort.
Fukiko la fascine par sa beauté dès le début mais, très vite, elle la regarde avec crainte, surtout après l'évènement de la blessure de Rei avec un pique fleur.
Miya Sama se montre tour à tour tendre et menaçante avec la jeune fille qui devient très méfiante et se rebelle parfois, comme lorsqu'elle défend une membre de la Fraternité qui a eu de mauvaises notes, elle continue aussi d'aider Rei en cachette et ne cesse pas d'écrire à son frère malgré la demande insistante de Fukiko de cesser cette relation. Elle prend de l'assurance tout au long de l'histoire. 

Nanako 2

Issue de la classe moyenne, Nanako porte des tenues plutôt simples, sans être modestes. Ses robes contrastent néanmoins avec les tenues de certaines de ses camarades qui sont visiblement habillées de manière plus luxueuse et recherchée. Elle reflètent aussi la mode quotidienne d'une époque, celle des années 70. la simplicité se ses tenues renforce aussi le sentiment que Nanako n'est pas à sa place dans ce monde de jalousies et d'envies suscité par sa présence au sein la Fraternité. 
Naïve au départ, Nanako va peu à peu devenir plus forte et assumer ses choix. Elle n'est pas passive face aux évènements. On peut voir, au premier abord, une ressemblance avec Rosalie Lamorlière chez Nanako, sa fraîcheur candide, son attirance pour Rei qui ressemble tant à Oscar... En fait on est loin de la jeune fille qui se laisse porter par les évènements qu'est Rosalie dans "La Rose de Versailles", Nanako serait plus proche de la Rosalie de l'anime qui prend sa vie en main et fait le choix de la vie qu'elle à envie de mener. Nanako à aussi beaucoup de points communs avec André dans son attitude protectrice vis à vis de Rei. Elle est toujours là pour prendre soin d'elle, elle l'emmène chez le médecin, la raccompagne chez elle, la réconforte... et l'aime au delà des convenances. 

Nanako 15

Les robes de Nanako sont parfois très enfantines, ce qui souligne encore plus l'idée de passage de l'enfance vers le monde des adultes ainsi que le décalage social entre elle et ses camarades plus riches. Ces tenues très "petite fille" renforcent vraiment la face candide du personnage, son caractère pur et sans aucune arrière pensée. Nanako est sincère et ne voit pas le mal, elle tombe de haut lorsqu'elle découvre le côté sombre des gens qui l'entourent. C'est une jeune fille bonne et généreuse, qui aime sincèrement faire le bien et aider ceux qu'elle aime. 

Tout au long de l'histoire, on verra la jeune fille confrontée à de nombreux évènement qui vont l'affecter et la faire mûrir, tels que la jalousie, les menaces, la droque, le suicide, la haine et la naissance d'un premier amour au goût d'interdit. 

 

Nanako 16

Nanako 17

 

Certaines tenues sont également d'un style qui n'est pas sans rappeler les robes des dames de la Cour ou celles de Rosalie dans "Versailles no Bara" ! Volants, dentelles, rubans et coupes très similaires. Il n'y a qu'a rallonger la robe et on est à Versailles !

Nanako 18

 

La jeune fille possède quelques robes plus travaillées, elles les portes dans des occasions particulières, comme le jour de l'examen d'admission à la fraternité, l'anniversaire de Mariko ou la sortie à l'université.
Ces robes sont toujpurs dans un style romantique plutôt sage. Lorsqu'elle porte ces tenues plus habillées, Nanako est coiffée de rubans dans ses cheveux avec des boucles plus travaillées qu'au quotidien qui accentuent son côté enfantin et naïf.  

Nanako 5

 

À la fin de l'histoire, deux dessins montrent Nanako dans deux tenues très différentes. La première est une tenue très décontractée, avec une tunique et un jean, la seule fois où on la voit en pantalon. C'est le jour où Nanako décide de prendre sa destiné en main et de quitter la fraternité.
La seconde tenue est sur la dernière page du manga, on voit une Nanako d'allure plus mûre, les cheveux plus longs, portant un trench simple et élégant.
Elle a grandi. 

Le dressing de nanako 1

Retour menu 1

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×