Kamijo Europe Tour Sang

Samedi 22 septembre 2018 - Paris

 

Dernière correspondance avant d'arriver "sur zone" première chute au sol de la sainte canne

 

J'arrive au niveau du Moulin Rouge vers, 11h00, 11h15 je rejoins Louise et Uma, tout le monde attend devant t la "machine du moulin rouge" le Backstage est un café-resto-bar qui fonctionne toute la journée . Il y a aussi Marine qui est là depuis tôt (très tôt...) un brésilien et quelques autres personnes. Je fais vite la connaissance de notre "Chef de queue" qui note les arrivées des billets vip, avec n° du billet et heure d'arrivée, il fait aussi passer un drapeau à signer (mon message est clair "Bonjour, Merci Beaucoup et un pâté en guise de signature. Je fais aussi connaissance du clodo de trottoir , que je nommerai "Salvatore" en référence au bossu du "Nom de la Rose" au vu de son langage assez multilingue inaudible. Il squatte près du pot de fleur rouge géant tourne à la villageoise et à d'autres trucs plus ou moins identifiés, lui il aura pas besoin de formol plus tard... bref il nous enquiquine un peu tente la discussion se montre tactile avec mes épaulettes qu'il adore caresser... et provoque à chaque approche la réaction agressive de notre "Chef de queue". Attardons nous sur le personnage. Il est asiatique ( japonais ?) et vient de troquer son jean contre un short digne de Teru, des cuissades noires, une boucle de ceinture chauve souris un micro top digne de Teru avec un truc en voile découpé dessus. Quelques mèches rouges en rajout, le look parfait du fan de VK on va dire. On est à Pigalle il fait jour, de nuit il aurait qu'à traverser la rue pour avoir du boulot... (oui on l'a faite sur place celle là). Le personnage était déjà présent lors des deux concerts du Royal Week End. Voilà pour la description visuelle, la réaction face à notre "salvatore" est tout aussi surprenante, Teru/Batman se change en doberman à base de Fuck off autoritaires... Voilà pour l'ambiance récurrente de la journée, jusqu'à ce que Salvatore ailles cuver sur le trottoir d'en face et déguerpisse avec la pluie. Une jeune femme arrive avec quelques roses noires customisées d'or. Elle retourne terminer de peindre sa tenue sur le trottoir.

le nom sur le store fait tout...

 

on a même un sosie involontaire de MJ époque BAD !

 

Nous avons été manger un bout au Quick à côté, du poulet pour le clin d'œil, en salade en sandwich et en nuggets... On discute pour patienter, l'anglais de Mijo en prend pour son grade malgré ses progrès, on adore tous mais peut être pas pour les raison qu'il voudrait... on se remémore les concerts passés comme des souvenirs de guerre chez des anciens combattants. La troupe est arrivé avec B7 en fin d'après midi j'avoue j'ai pas regardé l'heure, je dirais 15h30 mais je ne suis pas sûre. J'ai rien vu j'étais en mode repos donc assise sur le trottoir.

la sainte canne en bas de photo...

Tout au long de l'après midi les gens ont commencé à arriver, dont Adriel et Gwendoline, et notre file a commencé à avoir des couleurs avec quelques charmantes lolitas, la spectaculaire Anna-Maria, une jeune autrichienne, Uma, moi en chef de fanfare (faut laisser entre mon boléro clinquant et ma canne je pouvais faire majorette aussi) ça créée de la curiosité les gens s'arrêtent demandent à prendre des photos (moi je dis toujours oui je m'en tape) questionnent le pourquoi (c'est un concert japonais c'est la tradition, et hop ça marche. "Parce que le japon" est une réponse magique), ou se planquent en mode paparazzi à deux balles derrière un arbre de l'autre côté de la rue pour faire une photo (oui je t'ai vu la bourgeoise blonde pas discrète...) La file s'étoffe un peu mais il faut se rendre à l'évidence à 17h00 ça reste maigre. On a tous vu le Tweet de B7 sur le report des entrées. Ca soulage pas mal de monde, Liliath a raté son avion à Barcelone (ah cet aéroport si clair et si vaste) et sera très juste pour arriver d'Orly et se changer. Une autre course se prépare pour elle avec l'aide d'Uma et pas mal de stress pour nous car mine de rien on ne voulais pas qu'elle rate. Pendant ce temps dans le file la jeune femme aux roses termine de coudre son cosplay Emiru, se prépare, se maquille et se coiffe assise sur ce trottoir qui ressemble décidément à une cour des miracles colorée.

il ya du monde ça se colore...

La soirée approche, le bouquet arrive, Asphodel fait passer la carte. Je suis aussi créative que pour le drapeau... c'est raccord on va dire, j'aurais dû mettre "idem"...

Le bouquet, très flou...

Les gens arrivent tout doucement et il commence à y a voir du monde, Satine, Merwan, Hiroki, Rosie et sa fille... La file est pas du tout organisée, un vrai souk. C'est la que rentre en "action" Teru/Batman, il ative le mode organisation militaire autoritaire et regroupe les régular d'un côté du trottoir (coté pots de fleurs géants) nous autres sous le store de la machine. La réorganisation en rang d'oignons commence, il checke la feuille et notre ton numéro d'arrivée sur le bras, je suis VIP - 14 et on est ensuite bien classés dans l'ordre. On est ensuite invité à entrer dans le bar pour attendre en file indienne. Uma a disparu l'"opération Liliath" a commencé, elle doit déposer son bagage chez Uma, et se changer en tenue de Lolita, en si peu de temps ça s'annonce record.

mon matricule toujours présent le lendemain

 

régular à droite VIP sous le store...

Nous attendons donc en intérieur, on peut s'asseoir. Un écran avec une emblem cross et le nom de Kamijo est affiché au dessus d'une porte. Ca va ça vient, on est près des toilettes, Yuki passe... on entend "Dead Set World" derrière la porte. Uma et Liliath sont arrivée je ne les voit pas mais ouf tout le monde est là.

La porte s'ouvre on rentre en rang d'oignons, fouille rapide des sacs avec un staf plus aimable que pour Versailles en 2017 il faut le signaler. La salle est belle le fond est surélevé. On est alors invité à se mettre dans l'ordre pour le Meet ans Greet. Kamijo entre, sobre dans son manteau noir, coiffure impeccable. Chose vraiment sympa on peut remettre son cadeau en mains propres. Uma peut lui remettre sa médaille de Napoléon achetée en Corse, Louise offrira une grosse pièce en chocolat du Starbucks (je peux parler du pieux mensonge que ça vient du Starbucks de St Germain et pas de Pigalle ? ), Adriel lui montre un trésor : la première Démo Tape de Lalienne, il a eu l'air très surpris. J'ai moi aussi remis mes présent, un livre venant d'une personne absente dont j'étais messagère et LA canne dorée. Là il a eu l'air ravi et étonné et à donné la canne à Julien le photographe de B7 qui était juste à côté pour réceptionner les cadeaux au fur et à mesure, en lui disant "for the stage". Ah oui j'ai été accueillie d'un sourire et d'un "oh masked girl" je lâche plus ce truc juré ! Je suis contente et je file aux goodies. la Carte bleue marche pas, j'ai prévu le coup avec du liquide. J'ai des courses à faire pour deux fans. Je prend deux photos A4, un sac pour moi et deux T-shirts. Pas d'éventails, les CD "Royal Blood" édition spéciale faite pour le royal week end de 2016, la vie en rose en DVD. Des photosets sang... pas grand chose à part en textile ou le stock semble assez conséquent.

Je décide de m'installer près de Louise, au fond derrière la régie. TRES bon choix, j'ai eu une vue panoramique. La chose commence enfin. La scène est baignée de lumière bleue. La voix du narrateur, le Comte de St Germain rappelle, comme précédemment le staff, que photos et vidéos sont interdites. On parle de monde idéal de "perfect world".

Donc tout commence par la narration, puis Deat Set World sur lequel arrivent les musiciens et Kamijo. "Thème Of Sang " ouvre le bal. Le son est juste parfait, l'instru symphonique est bien gérée, les musiciens sont éuilibrés et la voix est superbe. Kamijo est en forme il assure, toujours très sérieux en démarrage. Nous avons eu droit à un festival de tournoiements, de postures mijesques et très vite de grands sourires. Le public est très en forme, ça crie de partout. Les chansons suivent l'album, "Nosferatu", "Emigre" et arrive "Vampire Rock Star". Ce titre à toujours été cité dans des tweets, ça plait au public et on comprend enfin pourquoi. Ça n'a rien à voir avec a version CD un peu fade à mon goût. C'est un déchainement vocal, il se lâche, le chant est beaucoup plus agressif, il s'éclate les musiciens aussi.

Tout le monde bouge, change de place, Meku fut très actif et vivant tout au long du concert, pas du tout dans la réserve. Anzi comme toujours fait le show. On ne voit pas trop Yuki qui est très bas, Masashi bouge aussi beaucoup. L'ambiance est chaude. Il enchaîne tout aussi déchainé sur "Bastille".

Les lumières sont vraiment sympa ça change de l'ordinaire même si les spots blancs en fond de scène sont TRES éblouissants. Un poil dommage ce truc.

On continue avec "Sonata" puis un "Yamiyo no Lion" bien punchy aussi. Je ne sais plus si c'est au moment de "Castrato" lors de l'intro mais à un moment ils étaient tous figées, dans une lumière bleue. C'était très beau. Il y a eu aussi un très bel effet lumineux de spots rouges braqués sur Kamijo au centre de la scène immobile qui formaient comme une étoile de faisceaux rouges. Très jolie scénographie ce soir c'est travaillé. Lors du moment parlé à propos de Napoléon, il est agenouillé et immobile toujours dans une lumière bleue.

un petit schéma du jeu de lumière rouge

La narration avec la voix de St Germain ponctue tout le live. il raconte ce qu'on a vu dans les histoires du blog et dans le texte en anglais publié par Kamijo via Twitter.

"Ambition Interlude", "Sang I", "Sang II" et "Sang III" puis ils partent il y a une coupure. La scène est vide et baignée de bleu, l'instru de "Mademoiselle" égrenne ses notes. On a eu jusqu'ici une heure de concert. Tout le monde revient et commence "私達は戦う、昨日までの自分と" la chanson de Miku chantée par Kamijo seul donc. Il est bondissant et saute comme un ressort, c'est énergique et joyeux.

Kamijo prend enfin la parole, il n'a pas encore discuté ce soir, même si il a souvent clamé qu'il avait faim de notre sang...

Il se présente de manière inédite ce soir : "Bonjour ! Bonjour ! Je suis Kamijo de Versailles et LAREINE" (le "r" fut parfait) Louise exulte et crie au moment historique. Cette allusion a LAREINE vient sans aucun doute de sa rencontre avec Adriel et sa première Démo Tape de Lalienne... joli moment.

"Vous êtes chauds ?" il annonce "Mademoiselle" et pendant l'intro bombarde le publie de charmants "Bonsoir Mesdemoiselles" et je crois un "Bonsoir ma Chérie" un public enflammé il va de soit.

A la fin de la chanson il remercie le public et puis tout le monde s'en va sauf lui, c'est déchaîné dans la salle ça hurle. Il annonce la dernière chanson "Unmeï" seul en scène. "Merci Beaucoup"... il s'en va, ça crie "Vive le Roi" et ça réclame dans le public, c'est vrai que ça laisse sur sa faim...

Bruit de tambours/battements de coeur je sais pas trop la voix de St Germain retentis, "Next title take place the execution ( je sais plus ce qu'il a dit, une sorte de sentence et il annonce ) it's you Kamijoooooo, Ladies and Gentlemens (je n'ai pas saisi la suite, la musique en instru c'est emblem. ) are you ready ?" et démarrent les premières notes de "Moulin Rouge" et là, il a la canne, il a même laissé le nœud tricolore ! On a droit à toute une belle choré avec canne ! Il se la passe sous la gorge, la fait tournoyer. A un moment lui et Anzi sont dos au public et font "la danse" des popotins comme décrit dans la semaine sur facebook. C'est un festival, je suis bien contente !

Il jette la canne à quelqu'un du staff à la fin de la chanson et on enchaîne sur un "Diying Table" furieux et un dernier "Vampire Rock Star" tout aussi déchaîné que le premier. Il présente alors ses musiciens, puis tous se mettent en ligne, c'est fini il faut se rendre à l'évidence. Il remercie en plusieurs langues, même en chinois ! Il passe ensuite le micro à tous les musiciens et vient le moment ou tous se donnent la main, nous aussi, "are you ready ?" et ils sautent et nous aussi. Comme toujours il reste un peu très souriant et heureux et il quitte la scène.

Très beau concert, un peu trop court...

Ils y avait des fans japonaises au fond derrière nous et nous avons eu droit aussi aux "Kamijooo" que l'on entend toujours dans les DVD japonais !

Tout se rallume. Les gens restent ça discute on bois un verre au bar ça se balade, ça dure un moment comme ça. Le staff commence alors à venir et à demander aux gens qui n'ont pas de tickets photo de sortir, les autres sont invités à se mettre en file. Il y a du monde. Les poses sont variées avec certains fans. On pose ses affaires sur un fauteuil et un gars du staff les prend pour nous les rendre. "Pas facile à gérer ma fois !" "Merci de compatir" dans un sourire. L'ambiance est détendue depuis le début de la soirée on nous a pas trop pressé, sauf là ou on nous pousse dehors !

ma tête fut réduite en amazonie et lui est un chibi ça doit être ça. Minijo est de la partie !

C'est fini le bar est bondé de clients, on s’agglutine tous sur le trottoir, Il ne fait pas froid et tout le monde tarde à partir. Ça fait un curieux mélange avec les clients classique du bar... ce fut une soirée mémorable pleine de belles rencontres, pas assez de temps pour discuter avec tout le monde ! Et parfois quand on voit pour la première fois des gens en vrai c'est un peu bizarre et je ne suis pas toujours très à l'aise ! Il y a des gens qui impressionnent plus que d'autres. De toute façon on se reverra tous la prochaine fois et ça sera encore plus fou.

 

Kamijo Europe Tour Sang

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×