Yureru Soushun

 

YURERU SOUSHUN

ゆれる早春

 

 Volume 4 du Gem Masterpiece Collection

   

Ligne 01

Blonde, les cheveux bouclés, la très jolie Sakioka est l'héroïne de l'histoire. 
Jalousée par ses camarades, sans doute un peu prétencieuse ou peste, elle n'a qu'une seule amie, Keïko Kobayashi. 

Ce personnage est un mélange de Fukiko et de Nanako si on veut comparer avec "Très Cher Frère". Elle porte des tenues rafinées, ses coiffures débordent de boucles... elle est aussi assez jeune, et jalousée par les autres et pleure beaucoup...

 

 

 

 

 

 

Un peu garçonne, joueuse de Volley, Kasaï est une élève populaire. 
Elle a le béguin pour Ezaki Akira un élève de la même école. 

Kasaï est à voir comme un "brouillon" du futur personnage de Kaoru. Physiquement elle lui ressemble déjà, sportive et populaire comme elle elle n'a cependant pas le charisme, ni le vécu tragique de Kaoru. C'est une fille moins complexe et qui peu faire preuve de méchanceté aussi, sans avoir un mauvais fond. 

 

 

 

 

 

 

Ligne 02

Élève plus âgé que les protagonistes filles, Esaki Akira est aussi président du conseil des élèves. 
Le jeune homme semble au coeur d'une querelle entre Kasaï et Sakioka. 

Son statut de président des élèves et son personnage responsable des discordes le compare à Melle Miya dans "Oniisama E"

Effacée et peu développée dans l'histoire, le personnage de Keiko Kobayashi disparait assez vite. Seule amie de Sakioka, elle reçoit des mots gentils, des cadeaux des autres élèves et laisse tomber son amie. 

Le duo qu'elle forme avec Sakioka au début de l'histoire n'est pas sans rappeler l'amitié de Nanako et Mariko mais la ressemblance s'arrête là car Keïko n'a pas une personnalité aussi forte que la volcanique Mariko. De plus Shinobu reste toujours amie de Nanako contre vents et marées, ce qui n'est pas le cas ici. 
Le nom de famille de Keiko est le même qu'une des ainées du Sorority du Lycée Seiran.

 
  
C'est une histoire brève, on pourrait dire une nouvelle ou un «One Shot » comme Claudine mais beaucoup plus court.
Elle est signée à la fin « "FUR MEINE 73.4." ce qui date clairement la création de cette histoire à avril 1973, soit une année avant « Très Cher Frère ». 
Ce manga de 1973 est la première du volume 4 des éditions « Gem Masterpieces » sorties en 1976.
Pas de traduction mais en regardant les images, et avec l'aide du précieux article d'Ophélie sur son site « Le Monde de Lady Oscar », plus l'article sur le site d'Hillary j'ai aussi été fouiné sur des sites japonais et essayé de déchiffrer le sens des traductions de google...


Sakioka Junko est blonde aux cheveux bouclés, elle est très jolie et apprêtée avec des tenues sophistiquées.
Elle est un peu un mix de Nanako pour sa jeunesse et le côté isolée et mise à l'écart des autres. Le côté peste et très belle, jalousée évoque Fukiko, les tenues aussi.
Dans certains dessins, notamment quand elle pleure sous la pluie, son attitude fait indiscutablement penser à Nanako, son attitude est clairement enfantine et tranche avec les attitudes arrogantes des premières pages.

On peut donc déjà voir que cette histoire se déroule dans une école, un Collège ou un Lycée  mixte car les garçons et les filles sont mélangés sur certaines images. Les élèves portent parfois un uniforme, parfois pas, tout ne se passe pas dans l'enceinte de l'école. Les jeunes filles sont des adolescentes mais pas toutes du même âge (Junko et Keïko semblent plus jeunes qu'Esaki et Kasaï). L'histoire semble se dérouler sur une période courte et se conclure après une longue période de temps. Le résumé ci-dessous est un mix de ce que j'ai lu et de ce que j'ai déduit des images du manga. 
 
      
  

Au début, Sakioka semble jalousée car très jolie. Serait elle un peu prétentieuse ? Elle n'a qu'une amie, une fille aux cheveux noirs qui s'appelle Keiko Kobayashi. Leur duo n'est pas sans évoquer visuellement Misono et Shinobu. 
Le personnage de Kobayashi est assez peu développé et ne montre pas de caractéristiques très marquées comme chez Shinobu par exemple elle semble assez réservée et a une attitude plus "soumise" transparente on va dire, rien à voir avec la volcanique Mariko !
Les deux filles semblent animer une émission de radio (on voit un micro et des appareils hifi au détour d'une page, la séquence est comique au vu des dessins caricaturaux)
Il semblerait qu'il y ait autour d'elles des  petits complots avec la complicité active de Kasaï Makoto, et qui semble jouir d'une une certaine popularité au sein des autres élèves (sans atteindre l'idôlatrie que les élèves de Seiran ont envers Rei, Kaoru et Fukiko). Kasaï semble même être à l'initiative des manœuvres qui visent clairement à séparer les deux jeunes filles en brisant leur amitié : petits mots, sourires et cadeaux à Kobayashi... Le but étant d'isoler Sakioka.
En parallèle, Kasaï semble avoir le béguin pour un garçon de l'école un beau blond Ezaki Akira qui semble aussi avoir un rôle important, il serait président du conseil des élèves comme Melle Miya.
Leurs manœuvres semblent réussir et Sakioka se retrouve seule et sans aucune amie. 
Bien que complice active, Kasaï au final ne semble pas apprécier tout a fait cette situation. On voit une expression de compassion ou de remords sur son visage... 
 
    

Difficile d'avoir une narration précise en l'absence de traduction, mais à un moment Sakioka, chose étonnante, semble vouloir trouver du réconfort auprès de Kasaï. On ne voit plus Kobayashi à partir de ce moment de l'histoire. Certaines images montrent ensuite une confrontation entre Kasaï et Sakioka au sujet de ce garçon, on voit une image qui montre un baiser entre la jeune Sakioka et Ezaki, Sakioka semble montrer une certaine agressivité, un vrai rejet envers lui. Sur le site d'Hillary, on évoque que la jeune fille lui serait promise mais qu'elle le fuit, j'ai lu le terme de « baiser forcé » via une traduction d'un site japonais. Sakaï la gifle après avoir appris ces évènement de la bouche de Sakioka. 
Au final la jeune Sakioka vient sonner à la porte de Kasaï, un soir sous la pluie. Les jeunes filles semblent trouver un apaisement dans leur relation. On voit de nombreux dessins où les jeunes filles partagent des activités ensemble dans la joie et le bonheur. Ce qui provoque la jalousie des autres élèves montrées au détour d'une image. 
Un baisser d'adieu (?) est même échangé entre elles à un moment donné de l'histoire.

Cinq ans plus tard...
 


La fin de l'histoire montre une Kasaï plus âgée, les cheveux longs et habillée dans un style plus adulte et toujours un peu masculin, on est dans un mélange de Rei et Kaoru. 
Elle rencontre une Sakioka elle aussi plus âgée, les cheveux plus longs, l'attitude plus sérieuse et sereine. Elle porte une bague de fiançailles (je suppose). Joie des retrouvailles des deux amies mais aussi tristesse de Kasaï à l'annonce des fiançailles. On sent l'émotion dans les dessins et les expressions des regards.
Après cette rencontre, Kasaï téléphone à Ezaki Akira et l'histoire se termine. 
Le jeune homme et Sakioka se seraient ils finalement fiancés ? Un malentendu a t'il été dissipé ? On ne peut pas savoir si la fin est triste ou pas. Kasaï pleure avec un sourire mélancolique. 

Intrigues amoureuses, rivalités entre élèves, passage de l'enfance insouciante à l'âge adulte. Les ingrédients sont déjà là et préfigurent « Oniisama ». 
On retrouve certains évènements à l'ébauche : une scène clef sous la pluie, les entretiens seuls dans une église abandonnée évoquent la tour de l'horloge. Un malaise ou une blessure par le ballon pendant un match... des attitudes, des tenues et des idées qui seront approfondies et hyper dramatisées au sein de Seiran. Par contre pas de drogue, de maladie ou de suicide, c'est plus simple et on peu le ranger dans les bluettes du début de sa carrière niveau tragédie... c'est du Shojo !
Un petit brouillon d'Oniisama en sorte !

 

 

 

 

Pour découvrir les scans réunis dans un PDF, cliquer sur ce lien ou l'image ci-dessous :
 
( in japanese only )
 
Cliquez sur l'image pour lire !
Clic on pic to read :) 
 
 
 
 
 
 
 
 

4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (2)

1. lady-oscar (site web) 02/05/2016

If you go on the bottom of the page you have a cover with the word "scans" to upload this ;

2. Wendy 30/04/2016

Hello!!
Please, where can I read this manga?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×