Fiche technique

Lady Oscar

 

La version animé du célèbre manga de Riyoko Ikeda a été réalisé en 1979 par TMS (Tokyo-Movie-Shinsha). Cet anime n'est qu'une des nombreuses adaptations qui ont été consacrées à ce manga, et encore moins la première : auparavant, une comédie musicale fut interprétée par la revue Takarazuka, intitulée « Berubara Gran Roman », compilée par Ueda Shinji en 1974. Ensuite, en 1976, l'histoire de la Rose de Versailles fut adaptée en feuilleton radio, et quelques années plus tard seulement, Riyoko Ikeda donna son accord pour des adaptations sur écran. La première de ces adaptations fut un film pour le cinéma : réalisée par Jacques Demy, sur des musiques de Michel Legrand et tournée en France en 1978, c'était cependant une production japonaise, jouée en anglais, dont la première fut jouée dans les cinémas japonais le 3 mars 1979. Le développement du film ayant concentré l'histoire sur le personnage d'Oscar, le film prit pour titre Lady Oscar.La version animée s'inspira à la fois du film et du manga, et prit pour titre Lady Oscar pour l'exportation. La Rose de Versailles à laquelle le titre original fait allusion est Marie-Antoinette, reine de France.

La version animée est composée de 42 épisodes : en plus des 40 épisodes réguliers, un épisode de compilation a également été produit, intitulé « Berusaiyu No Bara To Onnatachi » (La Rose de Versailles et les femmes) c'est le célèbre épisode 41. On peut le trouver encore en VHS, à un prix élevé, sur e-bay dans la boutique de Lady Hillary.
Il retrace les destins des femmes de versailles et n'apporte aucune image nouvelle.

En outre, un autre épisode tout à fait mystérieux, produit en mars 1979 et vu à la télévision dans seulement quelques régions du Japon, intitulé « Moetsukita Bara no Shouzou » (Portraits des roses brûlantes).
Ces deux épisodes spéciaux n'ont jamais été exportés, mais l'épisode 41 est très célèbre au Japon.

L'épisode 42 serait une fin alternative et le design serait beaucoup moins beau.

Sur ce site on peu voir un cello (dessin sur transparent utilisé dans l'animation) de cet épisode et lire quelques renseignements. En Anglais : http://www.marmosets.net/celpages/Oscar.html

Le cello en question :

Le texte sur le site, traduit par mes soins :

"Enfin, le mystère est résolu ! (Le collectionneur parle ici de son cello dont il ignorait l’origine)
Je suis extrêmement reconnaissant à Beru-Chan pour les informations qui vont suivre.

Apparemment, quand « Versailles no Bara » fut diffusé pour la première fois au Japon, (en 1979/1980) par la chaîne NHK et ses stations régionales, cela ne se passa pas aussi bien que prévu.
L’une de ces stations décida même d’arrêter la diffusion de la série et de finir l’histoire plus tôt. Cette station produisit son propre épisode final pour conclure la série. Cet épisode fut projetté en lieu et place de l’épisode 24, supprimant la diffusion des 17 derniers épisodes.
Cet épisode final fut intitulé : « Portrait of a Burned Rose » (portrait d’une rose brûlée)
L’équipe de production de cet épisode ne fut pas la même que celle de la série originelle. Ainsi, le design des personnages et le style artistique sont assez différents (moins bon stipule le rédacteur).

Je suis extrêment curieux de voir cet épisode de fin alternatif, mais apparemment, il ne fut diffusé que par une seule station et jamais édité en vidéo.
Il semblerait qu’il ai pourtant été projetté lors d’une convention „Versailles no Bara“ l’an dernier*.

Je suis très heureux de savoir enfin d’où vient mon cello, et de savoir que ce sont effectivement Oscar et André, même sous une forme différente. Et je suis assez fier de posséder un cello appartenant à un épisode secret de „Versailles no Bara“.
J’ai remarqué une chose, les cello VnB de la série originelle sont en général très abîmés, les couleurs se fanent, spécialement la nuance des cheveux d’Oscar. Ce cello est un peu sale mais les couleurs n’ont pas particulièrement bougées. Si seulement ils avaient utilisés la même peinture dans la vraie série !"


*Je ne sais pas de quelle année il s’agit, l’article n’est pas daté.

Je ne dispose pas d'autres informations sur ce "42ème" épisode

 

 

Barre rose 03

Le générique français est chanté par Marie Dauphin

Diffusé pour la première fois au Japon en 1979. 
Diffusé en France, sous le titre Lady Oscar, en 1986.

Production : Nihon Television (NTV).
Réalisateur : Tadao Nagahama (jusqu’au dix-huitième épisode), puis Osamu Dezaki.
Scénario : Yoshimi Shinozaki.
Graphisme : Shingo Araki et Michi Himeno.
Directeur de la photographie : Hirokata Takahashi.
Décors : Ken Kawai et Tadao Kubota.
Musique : Kôji Makaino.
Direction de l’animation : Tokyo Movie

 

Fiche technique du magazine Animeland

   

Barre rose 03

 

Liste des épisodes



1. Le destin d'une rose
2. Danse, papillon d'Autriche
3. Marie-Antoinette contre Madame Du Barry
4. Rose, vin et complot
5. Noblesse derrière les larmes
6. Robes de soie et haillons
7. Qui est l'auteur de la lettre ?
8. Oscar dans mon cœur
9. Lever et coucher de soleil
10. Jeanne le joli démon
11. Fersen retourne dans le Nord
12. Oscar le matin du duel
13. Réponds ! Vent d'Arras
14. Le secret de l'ange
15. Une comtesse au casino
16. Qui es-tu maman ?
17. Un moment de chance
18. Soudain comme Icare
19. Au-revoir ma sœur
20. L'adieu de Fersen à Rondeau
21. L'éclosion des roses noires
22. Le collier au sinistre éclat
23. Sois fort et astucieux
24. Adieu printemps de la vie
25. Un menuet d'amour
26. Je veux rencontrer le chevalier noir
27. Même si je perds la vue
28. André citron vert
29. Une poupée qui lui marche sur les pieds
30. Tu es la lumière, je suis l'ombre
31. La floraison des lilas dans les casernes
32. Prélude à la tempête
33. Une cloche sonne au crépuscule
34. Serment sur court
35. Oscar va quitter ses jupons
36. Le mot de passe est au-revoir
37. Vœux pieux
38. Aux portes du destin
39. Ne t'en vas pas !
40. Au-revoir cher Oscar !

 

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×