Kamijo Yuuji ?

Kamijo Yuuji 

上城祐之


Il fascine autant qu'il exaspère, on peut résumer Kamijo ainsi.
Les fans l'idôlatrent, les autres ne comprennent pas et ne se privent pas pour y aller de leur critiques acerbes. Je ne me situe dans aucune de ces cases, je suis entre les deux…
J'ai découvert le personnage il y a longtemps, sur un forum Lady Oscar au détour d'une vidéo d'images de LAREINE sur fond de leur reprise du générique original de la série. Pas fan de la voix au premier abord, le personnage m'a tout de suite fascinée visuellement. De longs cheveux blonds, un costume qui n'était pas sans rappeler les uniformes d'Oscar et des photos du groupe d'un romantisme coloré et poétiques et une présence scénique déjà bien particulière. 

Au début ça s'est arrêté là, Kamijo et ses collègues faisaient partie de l'immense monde d'Oscar entre les produits dérivés et les Artbooks.
Au moment de créer mon site sur le vaste sujet Ikédien, oui celui là même où vous flânez, je recherche de nouveau sur internet pour compléter mes infos sur LAREINE… et là je découvre l'évolution, le trailer de Versailles, les clips d' "Aristocrat Symphony " et "Revenant Choir " et une musique qui me plais beaucoup. C'est un choc aussi car vocalement comme musicalement c'est plus la même limonade ! Oscar est loin, c'est Lestat qui a pris le pouvoir. C'est pas pour me déplaire car depuis que j'ai lu Anne Rice ce vampire est devenu un de mes personnages favoris. Mon nom sur la toile est Elbereth de Lioncourt quand même !

Quelques années au sein des forums de collectionneurs de poupées et ma propre addiction à la collection m'ont un peu éloignée du monde Ikedien, jamais bien loin mais moins présent. Kamijo lui est revenu par le biais d'une poupée particulière, ma Véronique Blond Ambition, devenue un peu grâce à lui ma petite Vampire adorée de par la ressemblance avec le personnage de LAREINE. Il était toujours un peu là avec elle. Elle est devenue "ma petite Kamijo".

  
La ressemblance est troublante non ? 

Je suis tombée complètement dedans en 2015, par hasard encore et la musique m'a cette fois complètement emportée. Comme toujours lorsque j'entre dans une passion nouvelle, me voilà boulimique de musique, d'infos et d'images aussi, même si toute cette masse de photos parfois pompeuses m'exaspérait parfois. Le côté narcissique et grandiloquent du personnage est assez perturbant car il attire autant qu'il rebute. La beauté des images me subjuguait et le côté pompeux de certaines musiques, attitudes ou mises en scènes m'horripilait, sans pour autant cesser d'avoir cet attrait quasi hypnotique. Sans compter le côté complètement mégalo du personnage... mais au final c'est plutôt drôle ! Et il est bien moins mégalomane que d'autres artistes... 
Qu'on l'aime ou pas on ne peu pas nier le charisme et la présence scénique incroyable de l'artiste. Ce sont les vidéos des concerts qui me plaisaient le plus, et c'est toujours le cas.

Au fil de mes errances sur la toile, j'ai découvert des blogs, des articles et des interviews. Entre commentaires élogieux aveugles, admirations de filles énamourées, souvent des adolescentes (les "cutes"/"Kawaï") et grands spécialistes en musique qui critiquent à tout va, j'ai mis les deux pieds dans le monde du fan et de ses détracteurs. Les bios fleurissent et sont toutes calquées sur la même, les gens retranscrivent des infos sans vérifier et prennent toutes choses écrites pour argent contant...
Il est parfois difficile de s'y retrouver dans la jungle des articles, biographies, interviews et autres fanfictions déguisées en biographies concernant l'artiste, sans compter les personnages type Sims ou dolls à son effigie et les RPG divers...
Je vais donc tenter ici de faire ma propre version de la bio de Kamijo, non en fait je vais tenter de présenter le personnage dans sa globalité et sa complexité, le mot biographie ne me semble pas approprié, c'est plus un article sur lui en fin de compte.

Contrairement à bien des artistes du milieu du Visual Kei, on connait son vrai nom et sa date de naissance et même sa vraie tête sans le maquillage. Un artiste comme Mana, fondateur de "Malice Mizer" et de "Moi Dix Moi" par exemple est un mystère absolu : on ne connaît ni son vrai nom, ni son âge ni son vrai visage ni même sa voix vu qu'il ne s'exprime jamais en public. Comme quoi préserver sa vie privée est possible si vous êtes un mythe du Visual au Japon ! 
Je vais donc tenter de prendre les informations et de les recouper avec les interviews, les vidéos de lives... je ne vais pas me contenter comme tout le monde de repomper simplement la bio qui circule partout, il faut aller plus loin que ce qu'on lit,  les articles comme ceux de Wikipédia ou autres ont été rédigés par une personne comme vous et moi, rien n'est vérité absolue, c'est  à prendre avec des pincettes et à vérifier si l'article ne cite pas assez ses sources. En ce qui concerne l'article de Nautiljon, si vous trouvez des ressemblances avec celui-ci c'est normal, c'est moi qui l'ai mis à jour et complété. 
Et le présent article est dans le même cadre et sera modifié si il y a des choses qui se révèlent inexactes. Rien n'est figé avec lui ! On lit tant de choses contradictoires... et il semblerait qu'il raconte aussi pas mal de choses qui se contredisent... entres autres...

 

 

Pour en revenir à Kamijo, on sait qu'il est né le 19 Juillet 1975 à Kanagawa. Certains articles disent qu'il est issu d'une famille de musiciens. J'ai retrouvé l'interview où il en parle ( forum de la cour de Versailles - l'article du Magazine Rock One N°43 de Mai 2008 ). Il explique qu'il a toujours évolué dans un environnement musical. Sa grand-mère jouait du piano, son grand-père du violon et sa mère enseignait le clavier. Son enfance a été bercée par la musique. Paradoxalement il ne voulait pas en faire son métier et suivre leur traces. Il voulait être joueur de tennis. Il parle ensuite d'une anecdote où il se serait disputé avec son frère ainé pendant un entraînement car il avait l'habitude de tenir sa raquette comme une guitare et de singer les « Guitar Hero » ce qui avait le don de l'énerver et de le déconcentrer. J'ai lu une autre version de cette anecdote dans une autre interview où ce n'était pas son frère ainé mais un senior du club de tennis qui l'aurait sermonné et provoqué cette réaction de tenir la raquette comme une guitare. On peut lire aussi une mention de cette histoire dans une interview de Vicious en avril 1999 et son site officiel mentionne cette anecdote aussi, dans son profil personnel. Bon voilà y a un truc avec une raquette donc...
Il dit aussi dans cette même interview évoquée plus haut, qu'il écoutait beaucoup de musique classique et instrumentale comme Paul Mauriat et que c'est cette musique qui l'a décidé lui même en faire. Certains blogs font mention d'un père décédé lorsqu'il était enfant, une sœur ( j'ai lu une fois qu'elle serait morte aussi mais c'est sans doute faux ). Il a un cousin policier à Los Angeles ( dit dans une interview by Jame UK pour leur venue aux US). Il dit dans l'interview "100 questions to Kamijo" qu'il a perdu trop de personnes proches mais comme cet entretien se déroule après la mort du bassiste Jasmine You on ne peut pas dire avec certitude de quoi il parle exactement... dans le même article personne qu'il admire le plus est son père et c'est là tout ce qu'il livre. 

On ne sait rien d'autre sur sa famille et sa vie privée et c'est tout aussi bien comme ça. 

Il est communément connu que son entrée dans le milieu de la musique se fit dans les années 90 puisqu'il fut roadie ( les roadies sont toute cette équipe de bras et de techniciens qui sont indispensables à la mise en place de concerts et de préparation des scènes lors des tournées des groupes par exemple ) pour le groupe de visual Malice Mizer.  
C'est là qu'il rencontre Mayu, un jeune homme avec qui il fondera son premier groupe : LALIENE, futur LAREINE, en 1994. Il n'a que 19 ans à cette époque et il fait ses débuts dans le monde de la musique. En ce temps là il se fait appeler Shoki avant de porter son vrai nom sur scène.

Je ne vais pas répéter ici tous les détails de l'évolution et les carrières des différentes formations musicales auxquelles a appartenu Kamijo donc pour lire l'histoire de ses différents groupes cliquez sur leur noms ci-dessous :

 

LAREINE NEW SODMY Node of Scherzo - VERSAILLES KAMIJO

 

 

Dans les bios dispo sur la toile, Kamijo porte différentes casquettes : chanteur, auteur, compositeur, musicien, producteur, acteur et mannequin. Rien que ça. Avant de qualifier Môssieur K de couteau suisse, je vais tenter de débroussailler et de détailler la chose.

 

 

 
Chanteur


Alors là oui c'est certain, il chante ! Il me semble nécessaire de m'attarder un peu sur ses capacités vocales, car visiblement le sujet fait débat entre les grands spécialistes qui passent leur vie sur internet, et pas seulement eux, même moi j'en cause...  Je ne suis pas musicienne mais j'écoute et je cherche. 
Du temps de LAREINE, Kamijo chantait d'une voix très haut perchée, un peu nasillarde et vraiment atypique qui était devenue une signature en fin de compte. Le chant était parfois un peu faux aussi. La "polémique" vient du fait que depuis Versailles ( enfin depuis le premier spectacle Node Of Scherzo ) il chante de manière radicalement différente, plus grave et plus puissante aussi, ça n'a rien à voir, comme si c'était un autre chanteur ! La question se pose : s'est il fait greffer des cordes vocales neuves !?!

J'ai lu des gens qui disaient que c'était pas beau, qu'il se forçait pour ressembler à d'autres chanteurs... En fait si vous écoutez les  première productions 
de LAREINE depuis les chansons "Detest of Doll" et "Dir en Gray" des premières Demo Tape aux albums suivants on est assez surpris d'entendre une voix plus grave dans les premières chansons, la musique elle même est aussi plus rock que par la suite…il chante assez faux mais pas du tout dans les aigus et avec une certaine énergie.. Dans le mini album "Blue Romance - L'histoire d'amour trop chagrin" nous laisse entendre un timbre qui se cherche entre graves et aigus. La voix se pose au fil des concerts, singles et albums pour atteindre sa stabilité au moment de "Lillie Charlotte" et "Fleur"
C'est une évolution assez lente en fin de compte. La musique de LAREINE est assez douce, même si certains morceaux sont très rock, l'univers est féérique et romantique. La voix aigue et particulière a certainement contribué à les différencier des autres formations musicales. Si l'univers de New Sodmy était différent, il gardait toutefois sa façon de chanter. 

C'est au moment de la création de Versailles que le changement le plus notable s'opère en repartant dans les graves. Si dans la chanson "The Revenant Choir" il chante de manière assez aigue dans la continuité de LAREINE il adopte par la suite une manière de chanter radicalement différente et qui est beaucoup plus appropriée au style de musique de Versailles. LAREINE s'est arrêté à la fin de l'année 2006 et Versailles démarre en juin 2007. Entre temps, au printemps se joue le premier des trois spectacles de "Node of Scherzo" et on constate déjà que sur cette chanson il chante de manière radicalement différente. Il a donc dû travailler durant environs 4 mois pour changer la façon de chanter qui était la sienne depuis plus de dix ans... 

J'ai lu dans une interview de l'époque de l'album Lyrical Sympathy ( Interview Alive n°11 - 2007 - Forum "La cour de Versailles" ) que sa puissance vocale lui posait des soucis et qu'il travaillait beaucoup pour y remédier. Dans une autre interview ( Interview with Kamijo / novembre 2015 : Akataiyou-no-nihon ) il confirme qu'il a eu recours à un entraînement vocal intensif aux débuts du groupe Versailles ainsi qu'au début de sa carrière Solo et qu'il continuait à travailler pour ajuster sa voix. Il y a beaucoup de travail derrière tout ça donc. 
Une fan m'a dit qu'il avait fait de la musculation pour élargir sa cage thoracique et améliorer son souffle. Peut être que ça explique aussi sa puissance vocale actuelle. Il est certain que le garçon a changé de silhouette depuis ses débuts, on le voit bien sur la première photo datant de la période "Noble" où il n'a pas son costume de scène, avec un simple T-shirt on visualise mieux, comparée à une photo de la période New Sodmy (Cat Walk tour) ou il était encore extrêmement fin :

   
 

Depuis qu'il a commencé en Solo, sa voix a encore évolué, et il chante de manière vraiment grave sur certaines chansons, comme la version symphonique d' «Aristocrats Symphony » de l'album « Royal Blood -Revival best » après pour ma part je pense qu'il force un peu le ton dans ces notes basses, c'est l'impression que j'ai ( mais je ne suis pas spécialiste ) cela reste néanmoins très beau à écouter. Et même si son chant est "forcé" selon certains il est capable de tenir durant tout un concert en chantant de cette façon, et pour l'avoir vu en live trois fois il chante toujours pareil d'un live à l'autre que ce soit en solo ou au sein de Versailles, il est très professionnel à ce niveau là. 

Petite note, une chanson très atypique de l'album "Noble" nous laisse peut être entendre une voix  "naturelle", c'est "Épisode" une chanson au style musical très différent de tout l'album, intimiste et aux accents miyazakiens... le chant est sobre, pas forcé et la voix semble être sa vraie voix, ni sur-aigue, ni grave... On retrouve la même tessiture sur le titre "Hajimari No Yoru" sortie avec le calendrier de 2015. Pour moi c'est sans doute les titres ou sa voix est la plus naturelle. 
 

 


Auteur – Compositeur


Là aussi les informations sont certaines, il compose et écrit. Ayant parcouru les fiches individuelles des albums de LAREINE sur le site Discogs on peut voir qu'il à écrit la presque totalité des textes du temps de LAREINE ainsi que la majorité des musiques. Mayu, Emiru et Machi composaient aussi parfois, Mayu à écrit quelques paroles mais la grande majorité des chansons sont de Kamijo. Le groupe participait pour les arrangements, parfois c'était d'autres personnes. 
La période NEW SODMY est brève mais il semblerait qu'il ait écrit la majorité des textes du groupe ainsi qu'une partie des musiques, AYA, YOU et Mayu en ont composé beaucoup aussi. 
Du temps de Versailles il était l'auteur principal, certains textes sont de Hizaki mais il y a en peu. Pour les mélodies, il composait comme Hizaki et Teru. Masashi de manière plus rare.
Il dit souvent aimer sa propre poésie, ses paroles / poèmes sont les meilleurs ( le "Kamijo Mégalo" tout en finesse... ).
Nombre des chansons les plus connues et emblématiques de Versailles sont des compositions de Kamijo ( "Aristocrat's Symphony", "Love from a dead Orchestra", "God Palace", "Masquerade"... )
Pour sa carrière Solo il compose et écrit seul, certains arrangements sont de lui, Meku un de ses guitaristes régulier l'aide ausi pour la composition et les arrangements.
Il travaille également avec la même personne, Keiichi Takahashi, depuis l'album "Jubilee", beaucoup des arrangements des ses chansons sont de lui, comme tout ceux de l'album "Royal Blood". Il confie lui même en interview que c'est plus compliqué d'avoir tout à gérer seul ( Interview pour JaME US ). J'ai aussi lu qu'il se disait autodidacte pour la composition.
Il aime les musiques de films et ses intrumentaions sont très cinematographiques et ce depuis LAREINE. A noter sur "Castrato" en 2017 une réelle inspiration de la musique de Hans Zimmer pour "Batman - The Dark Knight" dans l'intro. Son style est reconnaissable, très symphonique, beaucoup de choeurs et de violons, des orchestrations tantôt grandioses tantôts plus intimistes, des mélodies faciles à retenir et un mélange des styles les plus improbables...

 

 


Musicien


Pour ce qui est des instruments de musique, on trouve des informations diverses au sujet de ceux dont joue ou pas Kamijo. On trouve de tout, il joue de la guitare et du piano sans parler de bios de blogs de fans (très peu) ou il saurait jouer du violon ! 
La phrase la plus courament reprise est celle qui était dans l'ancienne de Nautiljon.com ( avant que j'y mette le nez ) :
"Kamijo joue aussi un peu de guitare mais jamais en live. ( C'est lui qui joue de la guitare sur la majorité des morceaux de l'album "SCREAM" de LAREINE et on peut le voir jouer un court moment durant certains lives, notamment pendant la chanson "émeraude")." Phrase qui se contredit elle même vu qu'elle commence par "mais jamais en live" pour se terminer avec "on le voit jouer durant certains lives..." 
Il joue de la guitare. On le voit d'ailleurs sur scène avec sa guitare sur de rares photos du temps de LAREINE, en concert avec sa belle guitare bleue. Pas très souvent car je suppose, au vu de son jeu de scène très théâtral, que la guitare doit le gêner dans sa gestuelle. Et il chante avant tout


    

Sur l'album « Scream » de LAREINE, lors de la période où il était le seul membre du groupe, j'ai lu qu'il jouait de la guitare sur tous les morceaux, parfois seul comme sur « Miss Carmilla » accompagné d'autres musiciens sur les autres pistes. Il est crédité comme guitariste sur les pistes ( voir détail des pistes de l'album sur Discogs : "Vocals, Lyrics By, Producer, Guitar, Executive Producer – Kamijo" )

Pour ce qui est du piano ou du clavier, cet instrument est souvent mentionné mais là aussi il y a polémique vu que certains prétendent qu'il ne sait jouer que de la guitare.
Hors on peut lire de nombreuses interviews où ce point est abordé.
 On peut le lire dans l'interview de Visual Vice je cite "(...) VV : Quand on fait partie d'un groupe qui marche bien pendant plusieurs années, n'est-ce pas dur de tout recommencer ou au contraire est-ce une sorte de challenge ? KAMIJO : Si c'est pour donner naissance à une œuvre splendide, je suis prêt à tout endurer. Ce challenge a débuté pour moi dès l'enfance, lorsque j'ai commencé à jouer de l'orgue électronique" et dans l'interview trouvée sur le forum : "La Cour de Versailles" de 2007 : " Q : Sinon à quel âge avez commencé la musique et savez vous jouer d’un autre instrument que le votre ? Hizaki : j’ai commencé à l’âge de 12 ans. Je peux jouer de la basse aussi. Kamijo : tout comme Hizaki j’ai commencé la musique à âge de 12 ans. Il y avait un piano et un synthétiseur alors je me suis naturellement dirigé vers ces instruments. Sinon je fais un peu de guitare."  

   
Son clavier préféré / Twiter - Dans son studio d'enregistrement, oui il doit y avoir du soleil dedans, jamais sans ses lunettes... au piano dans le "Rock and Read" de février 2016.

Dans des interviews récentes, il dit composer sa musique au clavier et / ou à la guitare, plus l'ordinateur bien sûr ( interview Coyote Mag et Le Journal du Japon ).
Il est aussi crédité à la programation sur certains titres de Versailles. Non
 il n'écrit pas à la plume d'oie sur un parchemin... ( et il ne joue pas de violon non plus... )
Après nous ne savons rien de plus que ce qu'il dit lui même, et nous ignorons son niveau réel, comme il dit beaucoup de choses différentes selon les interviews, il est parfois difficile de démêler le vrai du faux avec un tel personnage.

 


Producteur


Kamijo a fondé un premier label lorsqu'il s'est retrouvé seul à la tête du groupe LAREINE en 2000. C'est le label indépendant Applause Records ( homonyme d'une maison de disque américaine qui existait entre 1981 et 1988, à ne pas confondre donc ). Applause Records fait aujourd'hui partie de sa nouvelle société de production fondée en 2006.
Il a produit les groupes/ artistes LAREINE, Izabel Varosa, Kanzaki et BELLES.
( Détails des productions : http://visualkei.wikia.com/wiki/Category:APPLAUSE_RECORDS )

En 2006, donc, il fonte un nouveau label Sherow Artist Society après l'arrêt définitif de LAREINE. Je ne vais pas entrer dans les détails de l'historique du label, juste citer les artistes qu'il a, ou qu'il produit encore : Metis Gretel, Juka, Hizaki, Hizaki Grace Project, The- UnForGiveness, Matenrou Opera, Lusia, Dollis Marry, Emiru solo project et MU.
Sherow Artist Society semble être devenue Château Agency, car c'est le nom utilisé sur les CD de sa carrière Solo et son nouveau site web officiel ... Château Agency a produit d'ailleurs l'artiste Kaya (avec qui il a chanté au sein de Node of Scherzo ) de février à septembre 2016, Kaya ayant mis fin à leur collaboration, un seul single est sorti sur les trois initialment prévus, singles composés par Kamijo. Il produit début de 2017 un nouvel artiste, SUI sous le non de David, qui a d'ailleurs fait sa première en live en première partie du concert final de la tournée de Versaille le 4 Février 2017, à Paris à "La Machine du Moulin Rouge". David a quitté Château Agency en Août 2017 pour son propre Label et lance son premier single payant ( le premier "GENESIS" ayant été diffusé gratuitement via un coupon téléchargement en ligne distribué le 4 Février à Paris lors de sa première mondiale )
Le site de Sherow Artist Society renvoie d'ailleurs sur le site Officiel de Kamijo, Château Agency pour toutes les nouveautés et n'est plus actualisé depuis avril 2015, ce qui confirmerait ce changement de nom... ou pas puique l'appellation Sherow est encore utilisée sur certaines productions... 
Il est notable que tous les artistes produit par Kamijo ne restent pas longtemps sous contrat avec lui. Mauvais producteur ? Trop directif ? Pas assez présent ? Ou sert il juste à certains pour se faire connaître plus largement en se servant de sa notoriété ? Rien ne filtre mais c'est à noter... la production est un métier. 

Pour continuer dans la veine de LAREINE et de l'auto-production, Kamijo fut aussi le producteur exécutif de Versailles bien sûr (avant que le groupe ne signe chez Warner Music Japan à partir de l'album Jubilee), de la session Node of Scherzo et de sa carrière Solo ou il est aussi signé chez Warner Music Japan. Il fut aussi producteur exécutif de sa carrière Solo avant de signer pour Warner Music Japan. A noter qu'il est tout de même crédité comme co-producteur sur les disques. 
Il possède également un studio d'enregistrement personnel.


( C'est quoi un label indépendant : http://www.stereolux.org/quest-ce-que-cest-inde ). 


 


Acteur


On mentionne souvent une expérience d'acteur. Peu d'informations à ce sujet.
Il serait monté sur les planches pour une pièce de théâtre, « Tokyo Eki » dans le rôle de Rio Sama, un musicien. Pas d'info sur la pièce, pas de photo.
Juste une mention dans deux interviews (Interview pour la cour de Versailles Noël 2007- Interview avril 2008 pour 
Orient Extrême)
On peut aussi ajouter le court métrage « Ascendead Master » où tous les membres jouent des personnages mystérieux et muets, à part Kamijo qui parle avec une voix extêmement filtrée, est ce la sienne ?  


 

Pour finir, avec les membres du groupe Versailles il a participé à un show TV « Onegai Kanaete Versailles » qui passa à la télé de Janvier à Mars 2011, 10 épisodes : Onegai Kaneate Versailles.
Cette expérience reste à mon sens très limitée pour qualifier Kamijo Yuuji d'acteur à part entière. Il dit lui même dans une interview que ce n'est pas sa vocation première et que ça lui a surtout servi à améliorer son expression scénique en concert.
Plus récemment cependant il parle de film, il aimerai faire un film où il incarnerait le méchant et il confie aussi qu'il aimerait tourner avec Tom Cruise mais tout cela n'est peut être qu'une plaisanterie d'interview comme il sait en faire souvent.

 

 


Mannequin


Il a posé pour la marque de vêtements de Mana : Moi-Même-Moitié, ainsi que pour la marque "Alice and the Pirates" dans laquelle il a également défilé en 2008 lors d'un défilé de mode avec d'autres artistes du visual ( Interview JaME ). Cette dernière marque est créditée dans la coordination des costumes sur l'album "Symphony of the Vampire". En 2014, il a défilé en tant que guest lors du AgriArt Festival aux côtés de la femme du premier ministre japonais. 
 

     
 

On peut trouver en ligne de nombreux clichés de Kamijo dans des tenues plus conventionnelles et à la mode. Des photos prises dans les rues, des lieux à l'atmosphère particulière ou les cafés et bien photoshopées comme il se doit. J'ai l'impression que tous ces artistes japonais usent et abusent de photoshop ! Ce sont le plus souvent des shootings réalisés pour des calendriers, des magazines et des sets de photos. Un joli garçon toujours très élégant, un dandy moderne pour faire rêver les jeunes filles... 
 

     


Comme on a pu le voir sur ce site au sujet de la Rose de Versailles le merchandising et les produits dérivés sont très développés au Japon. Il semblerait que le milieu du Visual Kei et de la musique en général n'y échappe pas. Donc les calendriers, les T-shirts et autres fantaisies « à l'effigie de » doivent exister en nombre, sans parler des goodies alimentaires type biscuits et chocolats. Il ya aussi des sets de photos à vendre, des clichés inédits ou pas, déclinés de séances photos comme les calendriers ou les books photos. De beaux tirages sur papier glacé vendus par quatre clichés à ce que j'ai pu voir ( mais ça peu varier dans le nombre de photos ).
Il y a aussi ces petites photos comme des polaroïds, avec une qualité souvent moyenne. 
Sur Facebook j'ai lu que ça s'appellait des chekis. Un site de fans d'un autre groupe de musique ( les °C-ute ) explique comment et dans quelles conditions sont pris ces clichés. La procédure diffère selon les groupes mais on peut dire que ce sont des polaroïds pris avec ou sans fans difficiles à trouver en scans sur le web, pris sur le vif lors d'évènements particuliers, comme les shows d'Halloween ou des évènements promotionnels. Visiblement ça se revend assez cher sur le marché secondaire. Le concert du 28 décembre 2015 a semble t'il été riche en chekis de Kamijo dans toutes les tenues possibles et imaginables qu'il a porté au long de sa carrière au vu de ce qui traîne sur le web...

   


Ayant moi même participé à deux prises de Checkis en 2016 j'ai pu constater la rapidité de la pose. Dans un coin à l'entrée d'un concert en bas de l'escalier ou un endroit un peut plus aménagé pour ça comme au Pavillon Dauphine, avant l'entré dans la salle. C'est rapide, avec ou sans serrage de pince la pose de l'artiste varie peu, c'est pro ça va vite. C'est assez drôle de comparer ses checkis entre fans, il a toujours la même tête, il est bon pour poser à Grévin en live ! Chose Notable le Checki de Paris à la Boule Noire en septembre 2015 n'était pas prévu à l'origine, c'est assez rare pour le noter dnas le milieu du Visu... 
 

     
Le Checki de laBoule Noire, et celui du Pavillon Dauphine.
Oui un Checki ça peut être raté il ya eu pas mal de photos loupées, d'où deux appareils le dimanche à la Boule Noire. 


 

Ce merchandising particulier, et semble t'il très développé au Japon explique sans doute l'interdiction des photos lors des concerts. Tout est bon pour gagner des sous !
Vu que les droits musicaux au Japon ne semblent pas aussi bien fonctionner que notre SACEM (retrouver l'article source vu sur le web...), ça apporte aussi des finances aux groupes et artistes dont les volumes de ventes doivent être très loin d'un Johnny ou d'une Rihanna ! C'est un genre musical assez confidentiel et ça reste de la musique japonaise chantée en japonais... sans compter l'abscence de sous titres des interviews vidéos ou de traductions des Pamphlets et paroles...

Déjà du temps de Versailles et plus dernièrement avec la carrière Solo des collections de bijoux en argent sont sortis sous le label Artemis Classics avec trois collections : " Symphony of the Vampire ", " Heart" et " Royal Blood " sortie dernièrement. Ce sont les bijoux portés par Kamijo lui même pendant ses apparitions officielles et ses concerts et il pose aussi sur les photos promotionnelles.
 

   
 

Il est aussi à noter qu'il travaille avec le même photographe depuis très longtemps : Takaaki Henmi qui est déjà crédité dans le staff de l'album "Blue Romance" au tout début de LAREINE. On retrouve dans les oeuvres de ce photographes sur son site nombre de disques de LAREINE et les Pamphlets et albums de Versailles ainsi que le Pamphlet du Grand Final au Zepp DiverCity de Décembre 2015. Il a aussi fait les photos de "Symphony of the Vampire" et de "Royal Blood". Ce photographe a aussi travaillé avec Hizaki Grace Project, Jupiter, Kaya, X-Japan, entre autres.

 

 


Animateur

 

Depuis le début de l'année 2016, Kamijo se diversifie. Il anime une émission à la radio et il est aussi diffusé à la télé sous forme de clips narratifs. 
En janvier 2016 il a commencé à animer une émission de radio "Bonjour Vampire" sur FUJIFm tous les mardi de 19h30 à 19h55​. Audible depuis le Japon seulement. Son premier invité fut Toshihiko Takamizawa leader du groupe "The Alfee", qui a débuté en 1974 et qui a lui aussi bénéficié d'une illustration de Riyoko Ikeda ! On a aussi pu le voir en photos sur son blog avec Asagi et Shinya pour un enregistrement.
Cette émission à été diffusée jusqu'en juin 2016. Elle a repris sur les ondes de Fresh TV en Juin 2017 est est audible depuis le monde entier. C'est le vendredi entre 15h00et 16h00 en France.

   
The Alfee par Riyoko Ikeda - Asagi, Kamijo et Shinya en radio ( Blog Ameba de Kamijo )

En 2016 on a aussi pu voir aussi Kamijo à la TV sur la chaine 639 du groupe "Music Japan " dans une émission musicale mensuelle appelée ヴェルサイユKAMIJOの月刊ラヴィアンローズ」 qui passe dans la rubrique "Music Express" à première vue c'étaient des clips autour de son concept de narration. Diffusé le vendredi soir en deuxième partie de soirée au Japon et bien sûr pas visible de chez nous. Il dévoilait lors de cette émission la suite de son histoire de Vampire comme le laisse entrevoir les vidéos postés par un fan sur twitter, Nobo qui visiblement filme sa télé. Merci à lui sinon on n'aurait jamais vu ça. 
 

 

 

Le personnage de scène et l'univers musical

 

Pour bien comprendre le personnage il faut aussi comprendre le genre artistique très particulier où il se situe. Kamijo et ses groupes font partie du Visual Kei. Ce n'est pas un genre musical, car on peut faire du Visual et jouer du rock comme de la pop. C'est un style artistique qui consiste à rendre la musique visuelle, le spectacle est aussi à regarder, parfois même le visuel l'emporte sur la qualité musicale. Les groupes de visu ont des costumes plus ou moins travaillés et extravagants et de plus ou moins bon goût... (si tant est que le "bon" goût ai sa place dans cet univers si loin de nous...)
"Un groupe de Visual, c'est un groupe qui a besoin d'un miroir avant d'entrer en scène"... tout est dit...
Le spectacle doit donc être auditif et visuel. Je ne vais pas faire ici un article sur le genre, je ne suis pas spécialiste. Je vous conseille donc la lecture de trois articles de Marine Vidal ( il y en a d'autres si vous cliquez sur son nom ) 
sur le sujet : « Tout le monde connaît X Japan », « Le monde des Masques », « Un Corps d'homme dans une robe de Femme ». Tous les trois vous éclaireront comme moi sur un monde vraiment très différent du nôtre et sur un genre purement japonais. 

Le personnage de Kamijo se dessine et s'étoffe au fil des années. Les rares toutes premières photos des débuts de LALIENE montrent un look déjà androgyne, cheveux longs et maquillage. La première image en couleur est une photo du tout jeune Kamijo au naturel. 
 

      
 

Au fil du temps, les cheveux deviennent blonds et s'ondulent. Le maquillage est coloré et féminin, extravagant même. Une réelle androgynie se dessine. Les années et le succès venant, les costumes au début un peu « bricolés avec les moyens du bord » deviennent plus travaillés et la qualité se voit. Les looks de la période LAREINE sont surtout composés de grands manteaux, les plus souvent d'un bleu profond. À une époque il arbore un grand chapeau bleu outremer orné de plumes de paon assorti à un manteau de la même couleur et lui aussi orné de plumes de paon sur l'épaule.
 

    

On peut aussi voir un long manteau bleu brodé d'or, un autre qui n'est pas sans rappeler les uniformes d'Oscar de Jarjayes… N'oublions pas qu'a de nombreuses reprises en interviews il a dit aimer ce manga, que le groupe à bénéficié d'illustrations de Madame Ikeda et qu'il la mentionne dans un tweet au sujet des nouvelles histoires de Margaret, c'est un vrai fan.
Le look aristocrate XVIII ème siècle et dandy décadent se dessine au fil des années. Les tenues de scène se font plus flamboyantes et d'inspiration roccoco. Les plumes aussi sont souvent présentes comme aujourd'hui.

Le style Vampire lui fait son apparition plus tardivement. En sachant que le film de Neil Jordan « Entretien avec un Vampire » est sorti en 1994 il n'est pas interdit qu'il ai influencé le chanteur, qui a dit aussi en interviews à maintes reprises, aimer les livres d'Anne Rice le personnage de Lestat, et qu'il est aussi fan de Tom Cruise.
Des éléments encore présents dans son look actuel s'installent comme le pantalon de cuir noir et les hautes bottes lacées, les chemises blanches à jabot avec d'amples manches ornées de dentelles au poignets. Sans parler des roses et des pluies de pétales toujours omniprésentes dans ses clips et concerts actuels. 

 

    
 

Une exception cependant, la période NEW SODMY. Pas de costumes de scène flamboyants, un maquillage plus discret ou absent, les cheveux sont plutôt courts. Il reste la blondeur et les lentilles bleues... Un look dans l'air du temps et pas d'androgynie. Nous ne sommes plus dans le Visual mais dans le rock plus classique et conventionnel. Le romantisme reste présent dans les paroles ( enfin dans les traductions lues ) à part peut être la chanson « Are you Sodmy ?» très sexuelle et explicite.
Il est intéressant de souligner qu'à cette période tous les membres semblent être mis au même niveau et apporter leur pierre au groupe. C'est assez visible dans les prestations scéniques de la vidéo CatWalk tour de 2002. Lors de nombreux concerts, tous les membres, Kamijo inclus, portent un simple t-shirt noir avec le logo du groupe et de la tournée dans le dos. Les autres tenues de scène sont simples et aucun membre n'est plus mis en valeur qu'un autre. À part sur les lives et photos où Kamijo porte un costume blanc, là il est clairement le point de mire avec les musiciens en noir derrière lui.

 

    
 

Exception, enfin oui et non, car au tournant des années 2000, juste avant NEW SODMY, Kamijo arborait déjà un look plus contemporain au sein de LAREINE. C'était une période troublée où tous les membres étaient partis et où il s'est retrouvé seul. Seul pour réaliser un album « Scream » et seul sur des photos et vidéos où on voit un frêle jeune homme aux cheveux courts, trop jaunes, dans un costume trois pièces dix fois trop grand pour lui. Kamijo a toujours été mince mais là il est carrément maigre... 
 

      

 

C'est une évolution continue de look qui va de pair avec la musique. Les toutes premières chansons de Lalienne sont assez lambda, un style rock assez punchy sans univers musical particulier. Au fil des titres et du temps, l'univers féérique et le son doux et rock s'installe. L'album « Scream » lui est carrément plus dur et agressif qui tranche un peu mais qui correspond à la période difficile.
Reformation de LAREINE, avant une séparation définitive cette fois en 2006 et retour aux costumes de scène et au visual. Avec Hizaki il créée Versailles en 2007. La même année il créeun spectacle musical Node of Scherzo où il chante avec Juka et Kaya, c'est un groupe de session qui comporte aussi Hizaki et Jasmine You ainsi que d'autres musiciens en guest. Il interprète le personnage de Louis et sa tenue rappelle beaucoup Louis et Lestat dans le film de Neil Jordan "Entretien avec un Vampire".
 

   
 

Kamijo redevient un aristocrate Rock'n Roll et ne quittera plus le personnage du vampire. À chaque album ou mini album un look différent, toujours très travaillé et dans le style baroque du Grand Siècle.
Au début de Versailles, il arbore encore une longe chevelure ondulée, certaines photos le montrent même avec de longs cheveux raides, il porte même un faux piercing à la bouche qui est relié à une chaîne à l'oreille. Pour l'album « Noble » les cheveux sont courts et plus sombres. La ressemblance avec Tom Cruise est amusante sur certains clichés. La blondeur reviendra à l'album suivant.
Les styles capillaires s'enchaînent. Le maquillage change aussi selon les costumes. A cette période le personnage s'étoffe, la silhouette aussi. L'androgynie reste présente, selon les looks, il alterne entre des périodes plus "viriles" et d'autres plus glamour et carrément ambigües. Le maquillage est aussi un peu plus léger qu'à l'époque de LAREINE, enfin il est plus professionnel et maîtrisé. Il réussit toujours à gommer ses traits japonais, sauf pendant la période du dernier album "Versailles" où ses yeux en amandes sont assez bien mis en valeur. 

 

     
 

La musique suit cette évolution. C'est du métal symphonique ou du power métal, selon les titres. Kamijo compose tout comme Hizaki et Teru sur les albums, il écrit la qy-uasi totalité des textes. En 2012, leur contrat avec leur maison de disque prend fin et comme ils avaient quelques rapports compliqués avec ils profitent de l'occasion pour faire une pause. Kamijo, qui a toujours eu envie de faire une carrière Solo, décide que c'est le moment. L'expérience acquise dans un groupe qui a eu le succès et l'envergure de Versailles lui permet d'avoir les clefs d'une carrière solo. Lors des interviews récentes il parle de l'éternité d'une carrière solo. Un artiste ne peut se séparer de lui même, il a déjà assez vu de séparations de groupes et l'expérience vécue pendant l'album « Scream » de LAREINE lui a sans doute servi.

Aujourd'hui le personnage de Vampire est toujours là, une autre histoire se dessine avec la légende de Louis XVII. Il est plus que jamais dans un univers qui se situe dans la continuité d'Ikeda, les vampires en plus. La musique parfois ressemble à ce qu'il faisait dans la période Versailles, c'est assez logique vu qu'il composait aussi pour le groupe, restent des sonorités qui rappellent aussi LAREINE.
Certains internautes, fans ou pas lui reprochent de faire du "sous Versailles bis" mais après tout Versailles fait partie de son œuvre aussi. Il sait aussi se renouveler et on sent qu'il tente des choses, comme "Moulin Rouge" au style très cabaret, la chanson "Hell" au style très latino.
Niveau costumes c'est assez homogène dans le style, la coiffure est stable aussi. Il semble avoir trouvé un équilibre artistique. La musique elle évolue dans un sens plus symphonique, globalement moins rapide dans le tempo, avec de beaux morceaux très métal et des titres vraiment plus doux, beaucoup de ballades romantiques qu'il affectionne. Je n'aime pas tout mais il est indéniable qu'il évolue sans cesse.

Pour mieux comprendre l'œuvre de Kamijo je vous conseille le superbe article/interview de Vyper magazine qui pour une fois change des autres et nous fait découvrir une vraie œuvre musicale et poétique ! Et n'hésitez pas à aller voir la section "Les histoires" de ce site pour en découvrir encore plus. 

Un clic sur la photo pour le lire !

On y parle d'histoire de poésie et de narrateur. Les traductions disponibles en ligne montrent un univers cohérent et riche. Du romantisme, des vampires, des histoires tristes et romanesques. Beaucoup d'ombre et de mélancolie en tout cas. 
Dans cette interview, Kamijo parle de la chanson "Phantom" de l'ère New Sodmy comme la vraie nature profonde de ce qu'il est. Elle parle d'un vampire qui se cache dans la nuit. Un peu bref et obscur…
A moins qu'il ne parle du personnage KAMIJO. Dans une autre interview où on le questionne sur Anne Rice et son personnage favori dans les romans il dit qu'il n'y en a pas et que l'on parle de lui dans les livres.
Plus sérieusement la plupart du temps il répond que c'est Lestat qu'il préfère. Encore une façon pour lui de mélanger les choses. Son personnage est clairement inspiré de Lestat de Lioncourt et il s'identifie à lui d'un point de vue référentiel pour son personnage scénique, même si son personnage s'apelle souvent Louis... 


Je pense pour ma part que Kamijo est dans toutes ses chansons, il y a de lui caché dans chaque texte par petites touches. Pour «Love from a Dead Orchestra » il dit lui même y avoir mis toute sa vie, la mélodie de « God Palace » parle de lui, les paroles parlent du groupe. Pour « Love Will be born again » il exprime le côté humain des vampires en s'inspirant de sa propre expérience (Interview de la Street Team italienne à Rome - Forum de la Cour de Versailles )
La majorité de ces textes parle d'amour, le tout teinté de mélancolie, de sentiments profonds. Ces thèmes principaux sont le vampirisme et le romantisme. On sent de la tristesse, de la déception du désabusement et de l'espoir aussi. Le ton est en général assez sombre. « Grand Pain » est très noir et parle de trahison, la période où a été écrite la chanson étant assez chaotique on peut y voir son état d'esprit à cette époque.

Autre élément récurent : l'enfance. Déjà, du temps de LAREINE, les enfants sont présents dans certains clips, tels "Billet" "Fuyu Tokyo" ou "la petite fille de "Grand Pain".
Plus tard dans Versailles l'enfance reste présente, avec la petite fille vampire du film "Ascendead Master", qui n'est pas sans rappeller le personnage de Claudia des romans d'Anne Rice. Si les enfants dans les clips de LAREINE étaient une vision des amours enfantines, la nostalgie douce, "Ascendead Master" démarre sur
une fillette en danger de mort que des médecins tentent de sauver, et qui le sera par un Vampire. Elle est orpheline et adoptée par les Descendants de la Rose.
Plus récemment, dans son œuvre Solo, on retrouve l'enfance par le personnage de Louis XVII. Une enfance triste et brisée par une révolution. Un destin historique tragique d'un
petit garçon mort à 10 ans de faim et de maladie. Un petit Roi déchu que Kamijo le conteur musicien sauve par le biais d'un providentiel personnage de musicien incarné par Bethoween. Le sang et la musique sauvent l'enfance brisée... 
On est passé de la nostalgie douce des histoires d'amour
enfantines à des enfants en danger, seuls orphelins et abandonné à un destin funeste. Le vampire devient alors un personnage positif, un sauveur pour ces enfants perdus. 

Pour ce qui est de sa musique, ses influences en dehors de Paul Mauriat qu'il cite toujours, sont la musique classique et les musiques de film. Il voue une vraie passion aux musiques de films, c'est ce qui semble ressortir dans ses différents propos et ça ressort dans ses créations purement instrumentales qui sonnent comme des BO. J'ai lu qu'il citait Hans Zimmer (Gladiator, Armagedon, Madagascar...) et John Williams (E.T. , Star Wars et Indiana Jones entre autres…)

Une interview ( Noël 2007-forum de la cour de Versailles ) mentionne qu'il apprécie Mylène Farmer comme artiste française ( elle est connue au Japon depuis « Ainsi soit-je » ). Il l'a aussi mentionnée dans un Tweet. Ce qui ne paraît pas surprenant tant l'univers de notre rousse flamboyante est riche et n'oublions pas « Libertine » et « Pourvu qu'elles soient douces » dont les clips ont une esthétique XVIII ème qui ne seraient pas pour déplaire à Kamijo. Imaginez si il avait les même moyens pour faire un clip de cette envergure. Chose rigolote, dans le clip de « Heart » Kamijo a un petit côté Mylène Farmer lorsqu'il est dans les pétales de roses… c'est assez drôle !
 


 

Pour en revenir à Paul Mauriat, cette référence, comme Richard Clayderman qu'il cite aussi peut paraître surprenante pour nous. Il joue du rock, peut produire des morceaux de métal bien dur et cite en référence un musicien de variété qui s'est fait connaître par l'adaptation en versions instrumentales de tubes de la variété française. Ce musicien a eu une certaine renommée internationale et au Japon plus particulièrement. Pour les japonais c'est un symbole de la culture française comme les marques de luxe. Si on écoute la variété japonaise, on peut aussi se rendre compte que leurs goûts musicaux sont très différents des nôtres et que ce style de musique n'est sans doute pas dévalorisé comme elle peut l'être chez nous dans les termes de « musiques d'ascenseur ». N'oublions pas le syndrome français de l'élitisme intellectuel qui taxe de kitch les musiques et autre productions populaires et appréciées par un large public. Je ne suis pas fan de Mauriat et Clayderman mais ma fois je trouve pas si mal le style de musique qu'ils ont inspiré à Kamijo. Je pense que ni l'un ni l'autre n'auraient songé un jour être une référence pour un compositeur de métal, même si on peut par contre voir cette influence dans les balades qu'il compose.

 

Kamijo dans la "vraie" vie

Pas que sa vie privée m'intéresse vraiment car c'est surtout l'artiste et ce qu'il produit qui est important pour moi.
Il est pourtant évident que le peu qui filtre de sa vie privée semble fasciner les fans. Il est vrai qu'on sait très peu de choses sur lui et sa vie, bien qu'on en sache plus que sur d'autres artistes nippons du monde du Visual. Je vais donc essayer aussi de débroussailler toutes ces infos plus ou moins vraies, car elles font partie aussi du personnage.

Je vais tenter de me baser sur les interviews et les articles traduits, bien que je soit bien consciente que ces sources ne soient pas non plus les plus fiables car le personnage semble bien protéger sa vie privée et ne livre que ce qu'il veut, parfois n'importe quoi, quitte à brouiller les pistes...

Dans ces interviews diverses où les mêmes questions sont souvent posées (ou qui sont exclusives mais recopiées sur d'autres…) on apprend des bribes de choses sur l'artiste. Il révèles des choses simples et au lieu de le démystifier ça le rend plus complexe.
Il ressort de ses interviews qu'il semble avoir une conscience aiguë de son talent ou que son égo soit assez conséquent. Alors est-ce une façon de faire exister le personnage scénique dans la vraie vie ou une
réalité de son caractère.... je ne sais pas.
Reste que son musicien préféré, en dehors de Paul Mauriat qui apparaît à toutes les interviews, soit avant tout lui même ! « Me » est une réponse courante !

Ce côté égocentrique et suffisant peut vraiment rebuter au premier abord, j'ai ressenti une véritable aversion pour le personnage à un moment donné. Il est facile de mélanger l'homme et le personnage tant les choses sont étroitement liées et tant l'être humain réel est gardé secret par l'artiste, il parle beaucoup de lui même et au final on sait très peu de choses personnelles. De toute façon il faut bien être conscient que tout les créatifs, qu'ils réussissent où pas, ont un égo plus développé que la majorité des gens. Certains le cachent sous une fausse modestie, d'autres ne cachent pas qu'il aiment ce qu'ils font et ce qu'ils sont comme Kamijo. Il a au moins le mérite de la franchise.

Dans une ancienne interview pour Vicious de mars 1999 il confie qu'il est une personne incroyablement égoïste ( et aussi extrêmement maladroite au passage ) et il explique qu'il sent qu'il doit être ainsi et qu'il aime porter les choses (les projets) jusqu'à la fin. Dans la même réponse il dit aussi qu'il aime sa propre voix. Il se définit lui même comme un maladroit égoïste avec une voix douce. Je pense que ce n'est pas à interpréter au premier degré, n'oublions pas que c'est une traduction anglaise d'une interview en japonais. Il aime être le centre de l'attention c'est certain... Il donne beaucoup de  sa personne sur scène mais c'est par proffessionalisme avant tout, pour le reste beaucoup de choses se monayent, les photos, les poignées de main... Il y a les tickets VIP et les achats de goodies pour pouvoir accéder à certains "privilèges", ma foi c'est le Roi !
Il semble que ce soit très répendu dans l'univers du visual cette manie de monayer des bonus et des rencontres spéciales. Ca plus les goodies, ça doit rapporter presque plus que les ventes de disques ! C'est un univers très particulier et difficile à saisir pour les occidentaux que nous sommes. 

En 2015 il donne une interview pour CD Japan (sous-titrée en anglais c'est à noter tant c'est rare), c'est un bonus de précommande pour le DVD de "La Vie en Rose", dans cette interview il dit être une personne très exigeante. Alors oui pour des tas de détails comme les boutons de ses costumes il est exigeant mais il est capable de laisser passer des fautes d'orthographes monumentales et des photochopages très mal fait dans ses pamphlets, ou alors il ne vérifie rien ! On apprend beaucoup de choses dans cette interview, dont cette info sur les roylaes bottes, ce sont les mêmes depuis 20 ans, il en a deux paires et elles sont réparées régulièrement, il est au moins fidèle à ses bottes ! 


Ce qui ressort tout au long des entretiens, des articles et de sa carrière, c'est que c'est avant tout quelqu'un qui en veut et qui sait ce qu'il veut. Il a beaucoup travaillé et continue pour rester là où il est. Il faut avoir un caractère très dur pour réussir dans ce genre de milieu et durer, d'autant qu'il est aussi producteur depuis 1999. Quand on voit le rythme des concerts, promos, sorties de singles, mini albums, albums, tournées. C'est un planning assez rempli qui laisse peu de place à autre chose et à l'improvisation. Il vit pour ça. Il est présent, fait parler de lui régulièrement, les réseaux sociaux comme Twitter et Instagram sont aussi un outil supplémentaire. Sa page Facebook officielle n'est que peu utilisée par contre. Début 2016 il a remis à jour son blog Ameba, il ne l'avait pas fait depuis juillet 2014, et y a publié très peu, des choses qui ne sont pas ailleurs. Il communique beaucoup pour sa promo, parfois publie une photo de ce qu'il voit, un selfie... des bribes de choses. Twitter reste son moyen de communication favori mais il en use assez peu par rapport à d'autres !

  
photos blog Ameba

Il a débuté à une époque où se faire connaître était une chose plus difficile. Aujourd'hui on peut faire le buzz avec une vidéo Youtube en peu de temps, ou grâce à un télé crochet. Quand il a démarré dans la musique c'était autre chose, d'autant que le monde du Visual c'était les groupes undergrounds, les spectacles dans des petites salles, un public confidentiel… une existence sans doute difficile et précaire. Quand on lit l'histoire du groupe LAREINE on voit qu'ils étaient tous le temps en tournée, des concerts pour se faire connaître et des petits boulots pour vivre.
2015, l'année de ses 20 ans de carrière ,
il est toujours là en Solo et il tourne beaucoup au Japon et à l'étranger aussi, sort singles, mini albums et album. Beaucoup d'artistes qui entament une carrière solo ne réussissent pas hors de leur ancien groupe. Il a démarré en 2013 et semble bien s'en sortir pour l'instant. Beaucoup de travail encore et une volonté farouche. 2016 démarre un nouveau défi avec la renaissance de Versailles et sa carrière Solo qui continue en parallèle. 

Après il ne faut pas oublier que l'artiste est aussi un personnage, que c'est aussi avant tout le personnage qui est mis en avant. Il est le Roi, et répond comme tel. Sur scène, KAMIJO est un vampire monarque et se comporte en monarque, il joue un rôle. Lorsqu'il est en interrogé par les journalistes il peut tout aussi bien parler au nom du personnage, du producteur ou de lui même, ou les trois à la fois ! C'est une façon de laisser planer le mystère et de laisser le champ libre à l'imagination des fans.
Pourtant il peut faire preuve de beaucoup de modestie quand on parle de lui comme une référence musicale ou qu'on le compare à Mana… je sais aussi qu'il est de bon ton au Japon de toujours de montrer modeste, et c'est peut être ça aussi. Lors d'une interview radio avec Gackt, ex chanteur de Malice Mizer au temps où Kamijo était roadie pour le groupe on le voit remercier cet artiste car il a beaucoup appris avec lui et son groupe. Politesse japonaise ?

Ce qui ressort aussi, surtout dans les articles qui rapportent un concert, c'est le professionnalisme de l'artiste. Même les journalistes qui ne l'aiment visiblement pas le reconnaissent. Petite scène, problèmes de son… il fait le job et se donne à fond pour son public. A côté de ça, les fans qui l'ont rencontré disent tous la même chose : c'est un artiste abordable (et adorable) qui prend le temps de saluer ses fans (le plus souvent ce sont les tickets VIP qui ont le privilège de le rencontrer, ou des gens qui ont acheté pour un certains montant de goodies) et de discuter avec eux. 
Si j'ajoute à ça cette vidéo incroyable du temps de Versailles, pendant un concert à Moscou où Kamijo tombe dans les pommes pendant "Ascendead Master", les autres continuent de jouer, rien ne se passe, puis Teru vient le voir et des gens du staff viennent lui donner à boire un peu d'eau ( dans un verre à pied excusez du peu... ) et il se relève, termine la chanson comme si rien ne s'était passé... manque de sommeil dira t'il sur son blog par la suite. Le jeu de scène très theâtral de Kamijo explique le délai de réaction des autres... reste que je n'ai jamais vu un tel professionnalisme. S'il est égocentrique et conscient de son talent il est aussi un grand professionnel avant tout.


Reste un garçon très préoccupé par son image, à l'ère des selfies nous sommes gâtés car les clichés ne manquent pas. Avec ou sans maquillage, souvent caché derrière ses immenses lunettes teintées, il se photographie lui même très souvent, ce qui est une manne pour les fans. Il cherche toujours le meilleur angle, même si parfois certaines photos ne le montrent pas toujours à son avantage. Il se photographie aussi beaucoup en coulisse avec son costume et maquillage de scène seul ou avec ses musiciens.  Son compte Twitter en regorge, d'autres photos différentes apparaissent parfois sur Instagram. Après quand on compare à d'autres personnalités sur Instagram, Facebook ou Twitter, je trouve qu'il ne se photographie pas si souvent, en fin de compte. La galerie Instagram de Gackt, pour prendre un musicien japonais dans la même tranche d'âge ( un an de plus que le roi a rrpiori ), est nettement plus fournie en clichés, notament de son anatomie "chocolatière" ! Et je ne parle pas des Nabilla et Rihanna qui abreuvent sans arrêt ces comptes de photos des plus dénudées et privées... Au final, il est presque pas narcissique ! 
 

     
photos twitter
 

Toutes ses photos ne montrent pas grand chose au final, c'est pas vraiment sa vie privée qu'il dévoile, juste les coulisses des ses spectacles et de ses voyages on ignore ce qui se passe dans sa salle de bain, ce qui n'est pas le cas de tout le monde sur Instagram, et c'est aussi bien comme ça. Maîtrise de sa communication là aussi. Oui enfin si on excepte une vidéo qui a circulé, elle est aujourd'hui difficile à trouver, seul un blog Tumblr la contient encore. Sur cette vidéo assez courte, postée paraît-il sur Twitter, Kamijo se filme seul, avec la webcam de son macbook. L'histoire raconte, (car je dois me contenter de ce qui est écrit un peu partout étant donné que je ne parle pas le japonais…) qu'une photo de lui avec un très mauvais angle, ( ou de mauvaise qualité je ne sais plus, bref pas flatteuse du tout ) soit apparue sur la toile et donc il se filme tout seul, au naturel pour montrer qu'il est mieux en vrai. Trois petites captures pour voir sa petite tête : 
 

    
 

Cette vidéo, supprimée depuis de Twitter (mais rien de ne supprime sur internet si on est un tant soi peu connu…) Bon oui vous allez me dire, il a supprimé cette vidéo et je met des images, je pourrai mettre la vidéo. Non elle a été retirée, je ne la remettrais pas. Là ce ne sont que des images fixes, pas de son et il est plutôt à son avantage dessus, le ressenti n'est pas du tout le même... Bref si je parle de cette vidéo c'est qu'elle est aussi révélatrice que mystérieuse. Ce que je dit n'est pas une vérité absolue mais une simple analyse que j'en fais. Elle révèle une vraie préoccupation de l'apparence, le narcissisme est évident au premier regard mais aussi une vraie préoccupation de l'image qu'il renvoit, et j'y voit un manque de confiance en soi, quand on s'aime vraiment on se fiche de savoir comment on est perçu ou si il ya des photos sous un mauvais angle. Cet avis est personnel et ne vaut bien sûr que si l'histoire racontée est vraie. Ce qui ressort aussi c'est la solitude. Il est seul devant son écran, il fait nuit au vu de l'éclairage et il a sans doute bu. On ne sait pas si il rentre de soirée ou si il a bu seul mais c'est ce que je ressens en voyant ça, c'est un grand moment de solitude, un de ceux propices à ce genre de boulette… qu'on regrette après avoir posté…
C'est d'autant plus étonnant chez une personne qui est dans la maîtrise complète de son image à tout instant. Il est toujours habillé avec goût et une certaine élégance lorsqu'il est en « civil », il porte toujours des bijoux édités par Artemis Classics ( que ce soit époque Versailles ou maintenant ce sont toujours les accessoires de sa gamme, ou de la gamme de Versailles, qu'il porte, si c'est pas pro jusqu'au bout des ongles… )

 

          
 

Il est très souvent coiffé et apprêté, parfoi il tente des trucs pas très heureux... Rares sont les photos sans coiffure sophistiquée, sans aucun maquillage ni lunettes miuches et sans ses lentilles bleues. Ces photos là sont presque toujours des selfies, de jolis petit moments de spontanéité et c'est là qu'on voit bien que oui il est japonais et qu'il a de jolis traits sans maquillage !
 

    


Lorsqu'il est en interview on voit clairement qu'il est toujours dans le même type de posture, cherchant sans doute le meilleur angle de vue pour l'image qu'il renvoie. Je vois ça comme du narcissisme oui mais aussi un perfectionnisme forcené ( et peut être un manque de confiance en lui, comme ce que je perçois de la vidéo disparue). Bien que j'ai du mal à croire qu'il n'ai pas confiance en lui ( mais parfois un trop grand égo cache des failles profondes ).
De plus lorsqu'il est maquillé et costumé dans le personnage de scène de KAMIJO le vampire, cette posture est encore plus visible. Il est assez figé. C'est en voyant une photo de profil et le making off de "Moulin Rouge" que j'ai compris pourquoi : lorsqu'il est maquillé, il prend alors une apparence plus occidentale, ses traits sont complètement différents, les yeux avec leur lentilles bleues et le maquillage sombre n'ont plus l'air asiatique du tout. Effet renforcé par le fait qu'on ne voit qu'une moitié du visage, l'autre cachée par la coiffure. Le personnage de « Vampire Aristocrate Français » est parfait dans son illusion, c'est même tellement bluffant qu'on a du mal à croire qu'il est japonais et certains internautes doutent vraiment, c'est amusant ! Par contre de profil, on voit bien qu'il est asiatique, d'où cet angle de vue le plus flatteur possible pour que le personnage soit tout à fait crédible. Là aussi professionnalisme et perfectionnisme.
Parfois une image montre une facette plus facétieuse, comme cette photo posté sur Twitter pour Halloween 2015 où il apparaît vêtu d'un étonnant costume de Pingouin, pas le plus glamour pour le Prince des Vampires (que dis-je le Roi, puisque son solo sont autour de la thématique de « Vive le Roi ! » ). Il existe aussi des stickers et petits dessins pour des produits dérivés très Chibi à l'image du personnage qui sont raccord avec ce côté moins sérieux. Ça peut dérouter...  C'est très japonais...

   
Kamijo twitter - Stickers Chibi
 

Dans toutes les interviews, une chose ressort à chaque fois, l'endroit au monde où il se sent le mieux c'est la scène… Peut être que c'est là la clef du mystère. C'est un artiste avant tout et la scène est tout pour lui. Il ne vit que pour la musique et la scène. Cela se voit dans toutes les images. Il irradie lorsqu'il est face au public. Dans un message pour le Fan Club il confie qu'il n'aime pas les périodes trop longues sans avoir de live. 
J'ai enfin eu la chance de le voir en vrai et il est vraiment très bon en live, même cagneux sur une chaise obligé de chanter assis. En regardant les lives qu'on trouve à foison sur youtube, vous aurez une idée très juste de ce qui se passe sur scène. Il est évident que c'est là qu'il est réellement le plus à sa place. Il bouge, vit et se lâche. Il parle aussi beaucoup à son public, il sourit, plaisante des problèmes techniques ( les différents rapports de concerts que j'ai lu en font mention ).
Peut importe le bon angle de vue pour les images il
est plus vivant que jamais sur une scène.
Le personnage et l'artiste ne font plus qu'un. La belle image figée et parfaite des photos ( bien trop photoshopées parfois ) est loin. 
 


La présence scénique en photo et en vidéo est évidente, il donne tout. Les lives de la tournée "Holly Grail" sont particulièrement éloquents. Il n'a jamais été si rayonnant et solaire qu'à cette période ( photos avec la veste rouge et vidéo ci-dessous ). Il est arrivé à une maturité artistique et ça se voit. Il est le Roi du visual et joue les monarques sur scène.
 

    

Vous verrez dans ce live ( bloqué par Warner... nouveau lien à trouver...), comme dans les autres, qu'il parle beaucoup au public, il s'amuse avec les autres membres du groupe, bouge, danse ( avec un sens de la chorégraphie très particulier... ). 


Ses goûts et dégoûts alimentaires semblent toujours d'une importance capitales dans les bios diverses, comme sa pointure, son poids, son groupe sanguin ou la marque de cigarettes qu'il fume... On sait qu'il aime les nouilles et la pasta, l'unagi et l'anguille ainsi que le fois gras poêlé. Il n'aimerai pas wasabi, l'ail, le kimchi et les olives. On verra là un intérêt purement nippon pour la nourriture. À lire l'article de Marine Vidal sur 74 boîtes de Curry pour mieux comprendre... Après j'ai goûté l'unagi, l'anguille, par curiosité, Monsieur a bon goût c'est extrêment fin. 

Pour les mangas il semble se détacher les trois suivant toujours cités :" Lupin III", "Detective Conan" et "Versailles no Bara" bien sûr. 
Il aime se déplacer à vélo et jouer au Tennis, sport qui semble être une vraie passion, il dit souvent que si il n'avait pas été chanteur il aurait été joueur de tennis. Il n'aime pas l'avion. 
Il aime aussi traîner dans les cafés ( au Japon les cafés ne sont pas comme nos bistros, c'est plus des chaînes de type Starbucks ), c'est ce qui ressort toujours aussi, dans une interview il dit qu'il aime écri
re ses paroles dans les cafés ou sur la terrasse de sa maison.
Il voyage beaucoup mais connait peu de choses des pays où il est passé, les tournées ne sont pas très propices aux visites au rythme des dates... J'ai vu des images du groupe Versailles à Versailles, il a donc déjà visité le château, et une séance photo récente le montre à la Basilique St Denis. Il aimerait visiter Las Vegas un jour. Quand il était jeune il à été en Australie où il a passé tout son temps à jouer au tennis. Il a aussi visité Vienne ( lors du tournage de la vidéo « In Vienna » pour l'album « Scream » )

J'ai vu aussi des blogs où on disait qu'il avait fait de la chirurgie esthétique. Ma foi vu des photos j'en doute, il faut dire que ses différents looks et maquillages n'aident pas à s'y retrouver tant ils modifient son apparence parfois. Sans compter que les photos officielles sont très retouchées pour donner un teint parfait, à la limite de l'irréel. Il ressemble parfois à une poupée de porcelaine. Parfait pour installer d'avantage le personnage de Vampire immortel... Sans compter les innombrables astuces dont les asiatiques on le secret pour agrandir leur regard et se débrider les yeux avec des stickers, de la colle ajouté au maquillage de scène prévu pour renforcer cet effet si particulier. On ne voit jamais réellement son visage au naturel à 100% sans ces artifices et les looks et maquillages divers transforment  plus ou moins son visage original et de façon toujours différente. 
Il n'y a que récement qu'on a droit à des photos "au naturel" plus courantes. Si son visage à évolué c'est plus par une prise de poids (et de la maturité aussi) vu qu'a ses débuts il était extrêmement fin, voire maigre à certaines périodes. Il a cessé de se dessiner des sourcils aussi, la ligne est plus naturelle et moins épilée, ça change un visage aussi. Aujourd'hui son visage est plus rond et sa silhouette plus étoffée. En regardant les clichés et vidéos de la première époque de LAREINE puis de la seconde on peu juste remarquer qu'il s'est sans doute fait refaire les dents, ce qui nous permet d'avoir aujourd'hui des images d'un Kamijo souriant beaucoup lorsqu'il est en promo, avec les fans où lors d'évènements. Un sourire très craquant au passage ( là je fait ma cute / kawaï oui j'avoue )...


 

    
photos : Instagram - Facebook Kamijo France et Google images

 

Au gré de mes recherches diverses, j'ai pu constater que la question de son orientation sexuelle revenait souvent dans les discutions de fans. L'ambiguité du personnage de scène n'y est pas pour rien. J'ai aussi lu des choses aberrantes du type «  il est trop classe pour être gay » Freddie Mercury était la classe et la virilité incarnée et il était à voile et à vapeur… Chaque fan le voit sous le prisme de son propre désir et de sa propre sexualité... Les rumeurs courent et se dégustent entre fans comme des épisodes des "Feux de l'Amour". Internet est un univers impitoyable... 
La réalité reste un mystère et ça le regarde c'est sa vie privée. Le non-dit permet à tout admirateur de se projeter et d'être amoureux de l'idole vénérée. Ça ne change rien à la production artistique que je sache. Je ne suis pas de celles qui fantasment sur le joli garçon, une de moins dans la course donc ! 

C'est le même principe que Cloclo qui cachait son second fils pour ne pas avoir une image de père de famille, un enfant ça passe deux ça fait patriarche !

Reste une véritable ambiguité du personnage, un peu moins depuis Versailles qu'à l'époque de LAREINE où les costumes et attitudes étaient nettement plus féminines, avant l'ère du Vampire façon Lestat en fait. Quoique des séances de photos pour des magazines, des calendriers ou des photo sets le montrent sous un jour extrêmement féminin et troublant parfois. Sans parler d'une couverture du magazine du fan club Rose Croix qui nous montre un Kamijo plus "blonde" que jamais ! 

 

       
Lady Oscar n'est pas très loin il aurait été un cosplay parfait !


Le caractère du personnage scénique est plus masculin sans pour autant dégager une virilité très nette, c'est un aristocrate raffiné et décadent quand même ! Les hommes du XVIIIème siècle se fardaient et étaient parfois tout aussi ornés, voire plus, que les femmes... La masculinité différe selon les époques ! 
Sans parler de cette soirée d'Halloween Tokyo Decadence où il embrasse sur la bouche le chanteur Kaya (au personnage de scène ultra féminin par contre...) sur scène ne fait que brouiller les pistes (ou pas…)

 


pour voir la vidéo, cliquez sur la photo 
 

 

Nous revoilà dans le monde des masques du Visual…

Pour conclure le personnage est mystérieux, exaspérant et fascinant à la fois, un égocentrique charmeur au sourire dévastateur. Il interpelle et ne laisse pas indifférent. Sans doute suis-je complètement à côté du vrai dans l'analyse que je fais de lui, ce n'est qu'une interprétation subjective mais cet article m'a fait découvrir un personnage atypique et une carrière passionnante, j'ai eu envie d'aller plus loin en détaillant tout pour le coup.  
Le personnage est à multiples facettes et je n'ai pas fini d'en faire le tour. Plus j'en lis plus je me documente et plus c'est obscur parfois. Je crois simplement que personne ne connait vraiment la vérité à part lui même. Il dit bien aimer les énigmes comme dans Detective Conan et en semer dans ses chansons... je crois surtout qu'il en sème partout ailleurs !
Cet homme est un labyrinthe, on va dire ça... ( ou un Rubiks Cube tellement c'est compliqué de s'y retrouver )

Liens vers les sites sources pour la rédaction de cet article et pour la provenance des photos. Ces sources ne sont pas toutes exactes et retranscrivent parfois des informations fausses mais je met tout car ça fait aussi parti du travail de compilation et d'analyse. 

Nautiljon - Wikipedia - Skyblog Versailles Kamijo - Wikia - J-Rock Celebrity - Spirit of Metal - Visual Ioner - Orient Extrême - Blog Junsuis'second face - Le forum de la Cour de VersaillesManga New - N-Gam Z - Coyote mag - Vyper magazine - Jame World - Kenta Press & Agency - JpopAsia - Visual Vice - Nerimaku "One hundred question to Kamijo" - Tumblr Blog The World of Romance - Kamijo Germany Tumblr - Skyblog Château de Versailles 155 - Tumblr Bonjour Honey - Marine Vidal : Adventures in Visual land - Zeo Zen - Facebook Kamijo France - Live report Divan du Monde - Ongaku Dojo - Interview Jame UK - Twitter, Instagram et le blog Ameba de Kamijo pour certaines photos. Pour plus d'images, vous avez mes tableaux classés selon chaque groupes sur Pinterest. Pour les infos sur les Cheki : http://www.airisuzukifrance.com/les-cheki-kai-ou-evenements-polaroid-a107825360 - http://yabeline.tw/Stickers_Data.php?Number=1174594

6 votes. Moyenne 4.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×