BIBLIOGRAPHIE

Ikeda bibliographie


La bibliographie d'Ikeda est très fournie. On peut noter plusieurs périodes avec des œuvres clefs. La première période se situe avant "Versailles no Bara" et se remarque par une grande influence de 
Tezuka. Au début de sa carrière, elle dessine beaucoup de petites histoires et le style reste très classique, des cases avec des dessins bien rangés dedans. Ce sont des bluettes sans grand intérêt, des histoires d'amour fleur bleue avec le "prince charmant" (dont le physique très influencé par Tezuka) et des amours plus ou moins contrariés. Les personnages se ressemblent tous beaucoup, semblent presque interchangeables d'une histoire à l'autre. On y voit l'ébauche d'une Jeanne de la Motte au détour d'une histoire dans une brune riche et qui semble hautaine et caractérielle. Les blondes aux boucles ondulantes sont des futures Marie-Antoinette et les garçonnes brunes à cheveux courts sont les cousines de la Princesse Saphir de Tezuka...
Au fil de ces histoires, elle évolue et peu à peu et sa mise en page se déstructure, les dessins sortent des cases, les textes aussi font partie du dessin. le style se dynamise et devient plus vivant. Les personnages semblent aussi prendre un peu d'épaisseur, de relief... 

 

             


"Versailles no Bara" marque un premier tournant dans le style du dessin d'Ikeda, il s'affine et tout au long du manga les traits prennent de la maturité et se détachent totalement des premières œuvres. Les dessins sont assez naïfs au début et elle prend de plus en plus d'assurance et les personnages sont de mieux en mieux dessinés et de plus en plus beaux. Ca colle aussi à leur vieillissement ce qui rend les choses d'autant plus cohérentes en fin de compte ! Les pages deviennent aussi plus lyriques, parfois sans aucune case, ce qui renforce le récit et sa dramaturgie. 

 

        

           

Sur ces illustrations couleurs Oscar au début du manga et à la fin pour bien voir l'amélioration du trait et des mises en couleurs :

    

Le visage très rond et poupin des débuts fait place à une physionomie plus maîtrisée, expressive et mature. On voit bien la naïveté du style presque enfantin. 

    

 

Illustrations du Gaïden plus tardives (1985) pour voir l'évolution finale du style :

      

 

 

Oniisama E est dans cette continuité graphique, il est très homogène car l'histoire est plus courte. 

        

 

Le second tournant est "Orpheus no Mado". Ce manga fleuve voit encore évoluer le style de la mangaka jusqu'à sont style définitif au niveau du design des personnages sur la fin du manga. Le trait est plus sec, plus dur, plus mature et personnel que jamais aussi. Certains regrettent ce tournant mais on peut dire que c'est là que son style définitif est arrivé et il est très reconnaissable.
Les planches sont lyriques, pleines de mouvement et de dynamisme qui rendent la narration plus dramatique encore. L'histoire est riche en rebondissements et tragédies et le graphisme suit. Ce sont sans doute les plus belles pages de l'œuvre d'Ikeda. Les décors y sont plus fouillés, détaillés à l'extrême parfois, alors que dans Versailles no Bara ils étaient presque inexistants au début du manga. 

 

           

 

Versailles no Bara est important à plusieurs titres, il voit le style évoluer, progresser dans le dessin, c'est le début des manga avec une trame historique qui sera cher à Ikeda, car elle a fait plusieurs manga de type historiques par la suite, plus ou moins romancés comme Orpheus no Mado, Joteï Ekaterina, Eroïca, Ten no Hado Mate... 

Versailles no Bara marque aussi l'avènement de la blonde travestie. Avant Oscar, les jeunes garçonnes étaient des brunes à cheveux courts, encore influencées par "Princesse Saphir", les jeunes filles blondes étant toujours très féminines et fragiles. Oscar est la première d'une belle lignée :  Rei, Julius et Claudine... Kaoru Orihara reste toutefois dans cette tradition influencée par Saphir... 

Il est à noter que la personnalité d'Oscar, bien que plus complexe et tourmentée que peu l'être un dérivé de Princesse Saphir, reste une personne droite et équilibrée. Rei qui la succède inaugure la version tragique qui flirte avec la folie et la mort. C'est Julius qui sera l'apothéose du genre avec une personnalité très perturbée, et une existence qui ne l'est pas moins. Claudine est déjà plus à part, car même si son destin est tragique, elle aborde un sujet différent et sa fin semble plutôt due au fait qu'elle ne soit pas née à notre époque ou la médecine aurait pu faire d'elle ce qu'elle était au fond de son être. 
La notion de genre et de travestissement évolue aussi au fil des histoires. Oscar est un homme de par la volonté de son père. Ce n'est pas son choix mais elle l'assume plutôt bien et s'approprie cette vie là d'elle même, consciente qu'un statut de femme en ces temps là l'aurait privée de certaines libertés. 
Rei elle est ambigüe par choix, elle est androgyne et cultive ce style. Elle est une femme et ne cherche pas à se conduire en homme mais aime avoir un look masculin/féminin. L'époque aussi est différente, les années 70 où se déroulent l'intrigue sont des années de liberté et de révolution sexuelle. 
Julius est un homme aussi par choix familial, c'est sa mère qui cache son statut de femme pour une question d'héritage. Julius elle subit son androgynie et veut assumer sa féminité, elle vivra d'ailleurs une période où elle sera femme au grand jour. 
Claudine est la dernière des "quatres sœurs blondes", elle, par contre, est née femme, avait toute la liberté de vivre en tant que femme mais vivait en homme non par choix personnel mais parce qu'elle se sentait homme au fond d'elle. Elle est la dernière et l'inverse des autres. Elle subit sa féminité et voudrait être un homme alors que les autres assument toutes à un moment de leur vie le fait d'être des femmes. 

Les mangas plus tardifs je les connaît peu, je découvre... Ayako parue en 1987, comme le Gaïden de Versailles no Bara paru en 1985, montre un attrait pour un univers plus gothique qui flirte avec le fantastique, le surnaturel. Le graphisme est toujours élégant, fouillé dans le détail des vêtements, des décors. Les planches reviennent cependant à un certain académisme, il n'y a plus la liberté et le lyrisme échevelé des planches d'Orpheus. Le Gaïden permet aussi de voir la métamorphose du style dans le design des personnages que l'on connaissait si bien. 

 

 

Ayako :

    

Le Gaïden : 

  

 



Le site d'Hillary propose des résumé de nombre de ces histoires. Je vais mettre des liens vers ses résumés (en italiens) histoire de faire aussi un lien vers son site :)
Les liens vers ses pages sont en bleu et ceux qui ont une étoile * sont en construction. 
Les images viennent aussi pour la plupart du site d'Hillary. Elles sont surtout là pour aider à identifier les histoires via un visuel. Les histoires que je possède sont présentées via des scans : un de l'image d'ouverture et 3/4 doubles pages pour voir le syle et se faire une idée. 

 

 

Entre 1967 et 1969 :

 

1967- BARA YASHIKI NO SHOJO  :  La Jeune Fille de la Demeure des Roses
ANOHITO HAIMA 
ASA WA 6:30 PUN*  : À 6:30
HATSUKOI MONOGATARI *  :  Histoire du jeune premier 
ROORA NO HATSUKOI*  :  Le jeune premier de Rôra
KAZE NO JUKEI
SERINGU
ZAKURO ZANSHOU

1969 - CANTHERBURY NO NATSU  :  Un été à Canterbury

    

 

AI NO SAZANAMI 


FURANCHIESUKA NO SHOUZUO  :  Le portrait de Francesca 

    


HOSHIZUKO NO DOUWA

  

 

    


SOKUKO NI AI O * (1 volume)

         

 

 

 (1970 ?) AKI NO HANA

 

 


 

Année 1971

 

MARIKO  :  Mariko


GOMMENAISAI  : Désolé


FUTARIPOKI (vol1) 


IKITETE YOKATTA


SAKURA MIYAKO (2 volumes)

 

Front1 small Front2 small 


 

Année 1972

SAMUI HARU : Fraîcheur printanière

Disegno

 

KUSA NO HANA : Champs de fleurs

Kusa no hana front small

 

YUKIO

Continuation yukio front small  Yukio young tree publishing front small

 

SYOUKO NO ETYUUDO (SHÔKO NO ECHUDO)

Manga margaret1  Manga margaret2 small

 

VERSAILLES NO BARA 

Si vous cliquez sur le titre vous pourrez aller voir la page d'Hillary à se sujet. Google traduit très bien l'italien !

        

      

Sinon pour en savoir plus voici les différentes rubriques Berubara du présent site :

L'HISTOIRE ET LES PERSONNAGES

LE MANGA

L'ANIME

L'ÉCRAN & LA SCÈNE

LE MONDE D'OSCAR

POUR ALLER PLUS LOIN

 


 

Année 1973

 

SHIROI EGMOND

     

 

 

YURERU SOUSHUN

      

SCANS À VENIR :)

 

 


 

Année 1974

ONIISAMA E... : Très Cher frère (3 volumes)

   

Page en construction chez Hillary, mais pas de panique vous avez tout ici !

PRÉSENTATION DE L'HISTOIRE

LE MANGA

L'ANIME

LES ILLUSTRATIONS

LE DRESSING DE SEIRAN

LE COIN DES FANS 

 


 

 Année 1975


ORPHEUS NO MADO  :  La fenêtre d’Orphée  (18 volumes)

 Pour tout savoir sur ce manga fleuve, tout est consultable ici :

PRÉSENTATION DE L'HISTOIRE

LE MANGA

LES PERSONNAGES

LES ILLUSTRATIONS

LE COIN DES FANS

POUR ALLER PLUS LOIN

 

 

 

 
JINCHOUGE 

        

 

      

 

OTELLO

 

    

Au niveau graphisme ces deux mangas JINCHOUGE et OTELLO sont plus anciens que leur année de publication je crois qu'Othello date de 1969. Il sont tout à fait dans le style d'Ikeda d'avant Berubara, même si Othello, est clairement le plus ancien comme le montre la mise en page très figée bien mise dans des cases bien définies. Jinghouge est déjà plus dynamique et vivant dans le style même si les cases sont encore bien présentes. Cette mise ne page et le design des personnages, du jeune homme en particulier, le situe clairement avant Berubara. 


 


 

Année 1976



TEEN COMICS DELUXE  (3 volumes)

FURIJIA NO CHOU 

 

 

ZURAIKA


RIYOKO IKEDA FIRST MASTERPIECES COLLECTION (4 volumes)

VOL 1.    VOL.3   VOL.4 

En possession de 3 des 4 volumes (le 1 le 3 et le 4), je ferai sans doute à l'avenir des scans pour voir un peu le style. 

Dans le volume 3 il y a le portrait de Francesca et une autres histoire plus contemporaine. 

          

 

AI HA EIEN NI


 

 Année 1977

 


AME AGARI

        

 


 

 

Année 1978



KURODEINU...! - CLAUDINE...!  :  Claudine...! (1 volume)


 

Pour en savoir plus, rendez vous sur la page dédiée à ce très beau manga  CLAUDINE !

 

   



Année 1981



PARANOIA

Paranoia zuraika shogakukan1983 small

 


EPITARAMU  :  Epitalamo  (2 volumes)

      

Illustrations dans l'artbook Fantasia :

  

 




 

Année 1982

JOTEI EKATERINA  :  L’impératrice Catherine   (5 volumes)

   

 


   

 Année 1983



WINE SHOKU NO TSUBAYAKI (1 volume)

 

 


KAZE NO TSUMU (4 volumes)

      

Illustrations dans l'artbook Fantasia :

        

 

  


      
Année 1985



VERSAILLES NO BARA GAIDEN  :  La Rose de Versailles Gaiden (2 volumes)


 

         



Année 1987

EROICA: EIKOU NO NAPOLEON  :  Eroika: La gloire de Napoleon   (14 volumes)

      


GARASU NO YAMI   (1 volume)


SIJIFOS HA IKOUS    (2 volumes)


KIKANAKATTA TOBATA (  1 volume)

4091786812 1987 07 small  Intro small

 

    


  
Année 1988

MIJO MONOGATARI   (3 volumes)

4088621018 05 1988 small
   



  
Année 1989



KASUKA NO TSUBONE   (3 volumes)

4862450415 front small  4862450431 front small  4862450466 front small


AYAKO   :  Ayako   (2 volumes)

Fbc ayaset 0608  Aiako 10 2005 16cm 412204605x small  Aiako 11 2005 16cm 4122046203 small


     


    

        
Année 1991



TEN NO HATO MADE - PORANDO NO HISHI  :  Jusqu’aux frontières du paradis - L'histoire secrète de la Pologne     (2 volumes)

    


SHOTOKU TAISHI   :  Le prince Shotoku   (5 volumes)
 
          
  



Année 1995

RIYOKO IKEDA SHORT COLLECTION    (3 volumes)

    

 



Année 1999

ORPHEUS NO MADO GAIDEN   :  La fenêtre  d’Orphée Gaiden  (1 volume)
QUEEN ELIZABETH  :  La reine Elizabeth   (1 volume)



 



        
Année 2000



AIO ZAKURO   (2 volumes)  
     

         



Année 2001


RIYOKO IKEDA THE BEST     (1 volume)
NIBERUNKU NO YUBIWA   :   l’Anneau des Nibelungen (4 volumes) Note: Scenario: Ikeda / Dessin: Miyamoto



 
Année 2004

 

RIYOKO IKEDA & BARBARA CARTLAND
Volume 1--> THE WALTZ OF HEARTS
Volume 2-->THE HELL-EAT AND THE KING
Volume 3-->THE PERIL AND THE PRINCE
Volume 4-->A VERY UNUSUAL WIFE
Volume 5-->A NIGHT OF GAIETY

        

 


 

Année 2005

 

VER-BARA KIDS  (2 volumes)




Année 2006


HARU NO YUKI  :  Neige de printemps  (1 volume)

 



Année 2007


THE LEGEND :  La Légende (en cours)

ILLUSTRATIONS:

Ces dessin d'Ikeda, représentents des acteurs d'une série Coréenne : "Taewangsasingi" (The Four Guardian Gods of the King). L'acteur le plus à droite se nomme Bae Jong Jun et incarne le héros Yonsama.

h


...

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. nina 01/04/2010

Merci d'avoir montré toutes ces séries (il y en avait que je ne connaissais même pas??). L'auteur à été très prolifique depuis les années 60.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site